Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

La pérennité des peuplements insulaires laurentiens : le cas de l'île Saint-Ignace et de l'île Dupas

De Koninck, R. et Langevin, J. (1974). La pérennité des peuplements insulaires laurentiens : le cas de l'île Saint-Ignace et de l'île Dupas. Cahiers de géographie du Québec , 18 (44). p. 317-336. DOI: 10.7202/021197ar.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Depuis les débuts de la colonie, le peuplement des îles du Saint-Laurent situées à l'aval de Montréal a été l'objet de changements brusques. L'examen de l'évolution de la population des six îles (ou groupes d'îles) laurentiennes encore habitées en permanence, trahit la situation de dépendance dans laquelle ont évolué ces lieux à la fois particuliers et à la fois témoins et acteurs du peuplement de l'axe laurentien. À ce titre, le cas de l'île d'Anticosti est sûrement le plus éloquent. Quoique moins spectaculaire, l'évolution des autres populations insulaires laurentiennes (Cent-îles du lac Saint-Pierre, île d'Orléans, île aux Grues, île aux Coudres et île Verte) a également été mouvementée. Toutes à un moment ou un autre de leur histoire (exemples : île d'Orléans vers 1871 ; île aux Coudres vers 1956) ont vu leur population rurale atteindre un taux de saturation qui a été suivi d'une chute souvent brutale des effectifs insulaires. L'île d'Orléans et les Cent-îles sont les seules où s'est éventuellement opéré un regain démographique grâce à une réadaptation de la fonction insulaire. L'étude comparative de l'évolution récente de deux municipalités de cet archipel contribue à illustrer le paradoxe de l'insularité : la pérennité des peuplements insulaires laurentiens ne peut être assurée que dans des conditions impliquant l'érosion des caractères culturels qui définissent le milieu insulaire même.

Ever since the early colony, the settlement of the islands of the St. Lawrence has withstood sharp changes. The evolution of the population of the six settled islands (or group of islands) lying between Montréal and Anticosti underlines the nature of the dependency under which thèse localities have survived as actors and spectators of the development of the laurentian axis. The case of Anticosti island is probably the most eloquent. Although less spectacular, the growth of the population of the other islands (Cent-Îles of lake St. Peter, île d'Orléans, île aux Grues, île aux Coudres and île Verte) has also been erratic. Ail of them, at one point or another (examples : île d'Orléans around 1871 ; île aux Coudres around 1956) have seen their rural population reach a level of saturation generally followed by a sharp drop in the total population of the island community. Only the île d'Orléans and Cent-Îles hâve been the object of a new démographie « take-off » thanks to a readaptation of their function. The comparative study of the récent démographie history of the two municipalities of the Cent-Îles group contributes to illustrate the paradox of insularity : the permanency of the insular settlements of the St. Lawrence can only be safeguarded under conditions implying the érosion of the cultural characters that define the originality of these insular localities.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Géographie culturelle, Population, Insularité, Îles du Saint-Laurent, Lac Saint-Pierre, Fleuve Saint-Laurent, Province de Québec // Cultural geography, Population, Insularity, Islands of the St. Lawrence, St. Lawrence river, Province of Québec
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
2. Milieu physique > 2.2. Physiographie
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
6. Milieu humain > 6.1. Histoire
Date de dépôt: 24 janv. 2017 21:21
Dernière modification: 24 janv. 2017 21:24
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1025

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.