Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Gestion des poissons d'eau douce et migrateurs dans le Saint-Laurent : mandats, enjeux et perspectives

Mingelbier, M. et Paradis, Y. et Brodeur, P. et de la Chenelière, V. et Lecomte, F. et Hatin, D. et Verreault, G. (2016). Gestion des poissons d'eau douce et migrateurs dans le Saint-Laurent : mandats, enjeux et perspectives. Le Naturaliste canadien , 140 (2). p. 74-90. DOI: 10.7202/1036506ar.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Bien que la pêche soit très présente dans la culture québécoise, la gestion et la conservation des poissons d’eau douce et des poissons migrateurs du Saint-Laurent sont peu connues du public. L’objectif de cet article est de présenter les acteurs, le cadre législatif et les pratiques de gestion applicables à ces espèces dans les eaux douces et saumâtres du Saint-Laurent. La croissance des usages du territoire québécois, déjà nombreux, génère des pressions grandissantes sur la faune et les habitats du Saint-Laurent. Cette réalité force à sortir des modèles classiques de gestion et à recourir à des approches globales nécessitant de protéger des habitats multi spécifiques plutôt qu’une espèce en particulier, et d’impliquer des intervenants provenant, entre autres, des domaines agricole, industriel et municipal. Dans le futur, les principaux défis consisteront à rassembler les acteurs liés au Saint-Laurent autour des cibles communes de restauration et de mise en valeur, de maintenir une expertise de pointe et de continuer à appuyer la gestion de la faune aquatique sur des données scientifiques rigoureuses. Dans un contexte de changements climatiques, où la menace liée aux espèces exotiques envahissantes et les pressions de diverses natures sont exercées sur les habitats, il sera primordial d’appliquer une gestion proactive en déployant les mesures nécessaires dès que l’état de situation d’une espèce le suggérera. L’état précaire de certaines populations, comme la perchaude du lac Saint-Pierre, doit d’ailleurs être interprété comme un indicateur parmi d’autres de la détérioration de certaines fonctions de l’écosystème exceptionnel que représente le Saint-Laurent et des défis qui devront être relevés dans le futur. Tous les défis ne sont cependant pas associés à des situations de déclins. Les exemples de la réintroduction du bar rayé et du rétablissement de l’esturgeon jaune démontrent, lorsque des mesures de gestion adéquates sont prises, que le système peut être résilient et que le futur peut être prometteur.

While fishing is culturally important in Québec (Canada), public knowledge about the management and conservation of freshwater and migratory fish in the St. Lawrence River is generally poor. This article aims to present the key players, the legislative framework, and the management practices as applicable to fish species in the freshwater and brackish portion of the St. Lawrence in Québec. Human pressure throughout the southern part of the province continues to increase and this has important impacts on the habitats of the St. Lawrence, and the wildlife using them. This reality must be addressed using new global approaches, such as protecting multi-species habitats, rather than focusing on more traditional single-species management and protection plans. New approaches should also involve stakeholders from the agricultural, industrial and municipal sectors, among others. In the future, the main challenges will be to achieve consensus between stakeholders for the fixing of common targets for restoration and development; to maintain cutting-edge expertise; and to continue supporting the management of fisheries on a rigorous scientific basis. In the context of climate change, where invasive exotic species and a range of anthropogenic alterations add increased pressure on habitats, it will be important to implement a proactive management approach, allowing rapid action to be taken as soon the status of a species indicates that it is needed. The precarious status of some species, such as the yellow perch in the Lake Saint-Pierre area, is another indicator of the profound deterioration and the loss of key ecological functions of the St. Lawrence ecosystem, and the challenges that will have to be met in the future. The reintroduction of the northernmost population of striped bass and the successful reestablishment of lake sturgeon stocks highlight the potential for meeting these challenges, and restoring the St. Lawrence River and its species. These examples show that the future can be positive if the appropriate management actions are implemented when required.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Eau douce, Gestion, Habitat, Poissons, Saint-Laurent // Fish, Freshwater, Habitat, Management, St. Lawrence River
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
4. Faune > 4.2. Poisson
5. Aménagements > 5.6. Projets de mise en valeur
7. Usages > 7.1. Pêche
9. Nouvelles pressions > 9.1. Changement climatique
Date de dépôt: 27 janv. 2017 01:13
Dernière modification: 09 avr. 2017 12:12
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1043

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.