Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Biological Synopsis of the Chinese Mitten Crab (Eriocheir sinensis)

Veilleux, E. et de Lafontaine, Y. (2007). Biological Synopsis of the Chinese Mitten Crab (Eriocheir sinensis). [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Veilleux & de Lafontaine_2007_ Biological_synopsis_chinese_mitten_crab .pdf

Télécharger (869kB) | Prévisualisation

Résumé

The Chinese mitten crab (Eriocheir sinensis) is an aquatic invader that could pose a potential threat to Canadian freshwater and brackish biological communities and ecosystems. The crab can cause bank erosion by intensive burrowing and disrupt fisheries by feeding on trapped fish and baits and by damaging nets. As a prerequisite for conducting a risk analysis of a potential invasion of Canadian waters by this species, this biological synopsis summarizes information on the species’ description, distribution, biology and natural history, use by humans and impacts. The Chinese mitten crab is native to the Yellow Sea coast in China and Korea. The species was introduced in Germany in 1912 Germany (Aller River). It subsequently established itself in Europe, spreading westward to Spain and eastward to Russia. In North America, the only established population so far is in San Francisco Bay, California, in the United States. Since the first capture in the Detroit River in Canada in 1965, at least 17 crab specimens have been caught in the Great Lakes. Ballast water discharges from ships are identified as the most probable vector for these introductions. In 2004, a first mention of the species was recorded in the St. Lawrence River in front of Québec City. Following the first record for the St. Lawrence River, six additional specimens were captured between Lake Saint-Pierre, in fresh water about 150 km upstream from Québec City, and La Pocatière in the estuary 110 km downstream from Québec City. Because of its catadromous life cycle, which requires saltwater for reproduction, the presence of the Chinese mitten crab in the St. Lawrence River and estuary is of great concern and deserves attention in future years.

Le crabe chinois à mitaine (Eriocheir sinensis) est une espèce envahissante qui constitue une menace potentielle pour les communautés biologiques aquatiques canadiennes. Ce crabe se caractérise en autre par une intense activité de creusage pouvant causer une déstabilisation des berges et par une habitude à perturber les activités de pêche en s’alimentant sur les prises et les appâts et en causant des dommages aux engins de capture. Dans l’optique de réaliser une analyse du risque d’invasion causé par cette espèce au Canada, une synthèse des connaissances générales a été réalisée en prenant en considération la description de l’espèce, sa taxonomie, sa distribution globale, sa biologie, ses utilisations par l’humain et les impacts potentiels pouvant découler de son établissement. Le crabe chinois à mitaine est indigène des côtes chinoise et coréennes bordant la mer Jaune. En Europe, l’espèce a été introduite en 1912 dans la rivière Aller, en Allemagne, et s'est ensuite étendue vers l’Europe de l’ouest, où elle est maintenant bien établie jusqu’en Espagne et vers l’est jusqu’en Russie. En Amérique du Nord, la seule population établie se trouve dans la baie de San Francisco, en Californie aux États-Unis. En 1965, un premier crabe a été capturé dans la rivière Détroit en eaux canadiennes et au moins 17 spécimens ont été recensés dans les Grands Lacs depuis ce temps. Le délestage des eaux de lest des navires est identifié comme la cause la plus probable de ces introductions dans le Grands Lacs. En 2004, une première mention de cette espèce a été faite dans le fleuve Saint Laurent, près de la ville de Québec. Six spécimens additionnels ont par la suite été capturés entre le lac Saint-Pierre, situé en eau douce environ 150 km en amont de la ville de Québec, et La Pocatière, à environ 110 km en aval, dans l’estuaire. Le crabe chinois à mitaine étant une espèce catadrome se reproduisant en eaux salées, sa présence dans le fleuve et l’estuaire du Saint-Laurent est grandement préoccupante et mérite une attention toute particulière dans les années à venir.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 53
Éditeur: Environment Canada, Aquatic Ecosystem Protection Research Division
Lieu de publication: Montreal
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Chinese mitten crab, Species Aquatic invader, Risk, Summarizes information, Lake Saint-Pierre, St. Lawrence River and estuary // Crabe chinois à mitaine, Espèce exotique envahissante, Risques, synthèse des connaissances, Lac Saint-Pierre, Fleuve et Estuaire du Saint-Laurent
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
4. Faune
8. Impacts et monitoring > 8.6. Synthèse des connaissances
9. Nouvelles pressions
Date de dépôt: 03 avr. 2017 13:51
Dernière modification: 03 avr. 2017 13:52
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1086

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.