Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Trace metals in submerged plants of the St. Lawrence River

St-Cyr, L. et Campbell, P. G. C. (1994). Trace metals in submerged plants of the St. Lawrence River. Canadian Journal of Botany , 72 (4). p. 429-439. DOI: 10.1139/b94-057.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Vallisneria americana Michx. (wild celery), a submerged plant ubiquitous in the fluvial lakes St. Louis and St. Pierre of the St. Lawrence River, Quebec, shows potential as a bioindicator species for trace metals in its environment. The Cd, Cr, Cu, Ni, Pb, and Zn concentrations in V. americana leaves reflect spatial variations in environmental contamination and represent bioavailable trace metals potentially transferable through the food chain to higher organisms. With the exception of Pb, V. americana concentrates trace metals to higher levels in its aboveground tissues than does Potamogeton richardsonii (A. Bennett) Rydb., another abundant species in the studied lakes, although the two species show the same trend to higher trace metal concentrations at the more contaminated stations. Vallisneria americana from Lake St. Pierre shows higher concentrations for all trace metals studied than does the same species from Lake St. Louis (mean concentrations in pg/g dry wt. for Lake St. Pierre versus Lake St. Louis: Cd, 1.62 vs. 0.89; Cr, 3.9 vs. 2.5; Cu, 20.0 vs. 16.5; Ni, 13.1 vs. 5.6; Pb, 3.3 vs. 2.0; Zn, 130 vs. 91). Mean concentrations of Cd, Cr, Ni, and Zn exceed median values of these concentrations for aquatic plants from contaminated sites, as reported in the literature.

La vallisnérie américaine (Vallisneria americana Michx.), une plante submergée omniprésente dans les lacs fluviaux St-Louis et St-Pierre du fleuve St-Laurent, Québec, montre un potentiel intéressant en tant qu'espèce bioindicatrice des métaux traces dans son environnement. Les concentrations en Cd, Cr, Cu, Ni, Pb et Zn des feuilles reflètent la contamination du milieu et représentent la partie biodisponible des métaux potentiellement transmissible dans la chaîne alimentaire. A l'exception du plomb, la vallisnérie concentre davantage les métaux traces dans ses tissus que le potamot de Richardson (Potamogeton richardsonii (A. Bennett) Rydb.), autre espèce assez répandue dans les lacs étudiés, bien que les deux espèces montrent la même tendance d'avoir des concentrations plus élevées en métaux traces aux mêmes stations les plus contaminées. La vallisnérie du lac St-Pierre a des concentrations supérieures pour tous les métaux traces étudiés à celle provenant du lac St-Louis (concentrations moyennes, en µg/g poids sec, respectivement, pour les lacs St-Pierre et St-Louis : Cd, 1,62 vs. 0,89; Cr, 3,9 vs. 2,5; Cu, 20 vs. 16,5; Ni, 13,l vs. 5,6; Pb, 3,3 vs. 2,O; Zn, 130 vs. 91). Les concentrations moyennes en Cd, Cr, Ni et Zn sont supérieures à ce qui est rapporté dans la littérature pour des plantes aquatiques provenant de plans d'eau contaminés.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Vallisneria americana, Potamogeton richardsonii, Bioindicator, Trace metals, St. Lawrence River // Vallisneria americana, Potamogeton richardsonii, Bioindicateur, Métaux traces, Fleuve St-Laurent
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
3. Végétation, milieux humides > 3.2. Herbier aquatique
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
Date de dépôt: 08 avr. 2017 17:37
Dernière modification: 08 avr. 2017 17:37
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1139

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.