Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Prédation du gobie à taches noires par les poissons du Saint-Laurent : contrôle potentiel d'une espèce exotique?

Brodeur, P. et Reyjol, Y. et Mingelbier, M. et Rivière, T. et Dumont, P. (2011). Prédation du gobie à taches noires par les poissons du Saint-Laurent : contrôle potentiel d'une espèce exotique? Le Naturaliste canadien , 135 (2). p. 89-96.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Notre étude visait à évaluer si le gobie à taches noires (Neogobius melanostomus), un poisson exotique envahissant, représente une proie importante pour sept espèces de poissons indigènes du lac Saint-Pierre, un important élargissement du fleuve Saint-Laurent entre Sorel et Trois-Rivières. L’occurrence du gobie dans les contenus stomacaux de la barbotte brune (Ameiurus nebulosus) (2 %) et de la barbue de rivière (Ictalurus punctatus) (5 %), deux omnivores, était très faible, alors que chez les cinq autres piscivores, elle variait entre 21 % et 64 %. Chez les prédateurs de petite taille, doré noir (Sander canadensis), achigan à petite bouche (Micropterus dolomieu) et perchaude (Perca flavescens), la probabilité d’occurrence du gobie dans les contenus stomacaux augmentait avec la longueur du prédateur (longueurs extrêmes de ce groupe de prédateurs = 92525 mm), alors qu’une relation inverse était observée chez les prédateurs de grande taille, grand brochet (Esox lucius) et doré jaune (Sander vitreus) (longueurs extrêmes = 1321 064 mm). La consommation du gobie, une espèce benthique, était particulièrement élevée chez le doré noir qui se nourrit au fond par opposition à l’achigan à petite bouche, à la perchaude, au grand brochet et au doré jaune qui s’alimentent plutôt dans la colonne d’eau et à la surface. Nos résultats suggèrent que la prédation du gobie serait faible dans des écosystèmes qui ne comprennent que des prédateurs de grande taille, soit le grand brochet et le doré jaune, une association de prédateurs typique de nombreux lacs du Bouclier canadien. Cette prédiction pourrait faciliter le succès de colonisation du gobie s’il était transféré en dehors de son aire de répartition actuelle.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Alimentation, Doré, Espèce envahissante, Gobie à taches noires, Relations prédateur-proie
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
9. Nouvelles pressions > 9.2. Espèce de poisson exotique
Date de dépôt: 10 juin 2016 00:09
Dernière modification: 10 juin 2016 00:09
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/114

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.