Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Cartographie par télédétection des milieux humides du Saint-Laurent (1990-1991)

Létourneau, G. et Jean, M. (2005). Cartographie par télédétection des milieux humides du Saint-Laurent (1990-1991). [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Létourneau & Jean_2005_Cartographie_télédétection_milieux_humides_A.pdf

Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Les milieux humides représentent près de 10 p. 100 de la superficie du Québec. Ils constituent des endroits privilégiés pour l’établissement et la conservation d’une faune et d’une flore particulièrement diversifiées. La localisation, la caractérisation et le calcul précis de la superficie occupée par les marais et les marécages ont une grande importance pour le suivi des habitats et des espèces animales. La dernière cartographie globale des milieux humides du Saint-Laurent remonte aux travaux du Groupe Dryade (1980) sur les habitats propices aux oiseaux migrateurs. D'autres études ont aussi été effectuées dans les années 1980, mais les superficies étudiées sont trop limitées pour permettre un bilan de l'état des habitats à l'échelle fluviale. Un portrait plus récent de l'état des milieux humides était donc nécessaire pour dresser un bilan précis de la situation actuelle. Ce projet consistait à acquérir la cartographie des différentes classes d’occupation du territoire sur le premier kilomètre de rive, incluant les eaux du fleuve. Une importance particulière a été accordée à la distinction des différents groupements de marais et marécages, ainsi qu’à une estimation adéquate des herbiers submergés. Les résultats obtenus à l’aide du capteur aéroporté (MEIS-II) ont permis de distinguer 65 classes d’occupation, dont 46 classes de milieux humides. Ces dernières comprennent deux classes d’eau libre, deux classes d’herbier couvrant plus de 28 100 ha, 20 classes de bas marais pour plus de 17 450 ha, 16 classes de haut marais pour plus de 9500 ha et cinq classes de marécages totalisant plus de 6470 ha. Pour des raisons de logistique, seuls le territoire de Cornwall jusqu’au cap Tourmente sur la rive nord et celui partant de la Réserve nationale de faune du lac Saint-François, à Dundee, jusqu’à Trois-Pistoles sur la rive sud ont été couverts par les images aéroportées MEIS-II. Les résultats montrent que la télédétection constitue un outil efficace et avantageux pour inventorier les milieux humides sur de vastes territoires.

Close to 10% of the province of Quebec is made up of wetlands. Wetlands are conducive to the establishment and maintenance of particularly diversified plant and animal life. The location, characterization and precise calculation of the area occupied by marshes and swamps are important to monitoring animal species and habitats. The last comprehensive mapping of St. Lawrence River wetlands dates back to the Dryade Group’s 1980 work on migratory bird habitats. Other studies were also conducted in the 1980s, but they are too limited in scope to apply to the entire St. Lawrence River. A more recent look at St. Lawrence wetlands was therefore necessary to assess the present state of these habitats. The objective of this project was to map the different land-use categories over a 1-kmwide riparian strip, including the water. Emphasis was placed on distinguishing between the various groupings of marshes, swamps and wet meadows, and on a sound estimate of submerged aquatic plants Using a MEIS-II airborne sensor, we were able to discern 64 land-use categories, out of which we found 46 wetland classes. The latter include two classes in open water, two classes of aquatic plants over more than 28 100 hectares, 20 classes of low marshes covering more than 17 450 ha, 16 classes of high marshes over more than 9500 ha, and five classes of swamps over more than 6470 ha. For logistical reasons, only the area from Cornwall to Cap Tourmente, on the north shore, and from Lake Saint-Francois at Dundee up to Trois-Pistoles, on the south shore, was covered by MEIS-II images. Our results demonstrated that remote sensing is an efficient and useful tool to conduct an inventory of vast wetland areas.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 102
Éditeur: Environnement Canada - Région du Québec, Conservation de l’environnement, Centre Saint-Laurent
Lieu de publication: Montréal
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Milieux humides, Faune, Flore, Qualité de l'eau, Cartographie, Télédétection
Sujets: 3. Végétation, milieux humides
3. Végétation, milieux humides > 3.2. Herbier aquatique
3. Végétation, milieux humides > 3.3. Marais
3. Végétation, milieux humides > 3.4. Prairie humide
3. Végétation, milieux humides > 3.5. Marécage
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.5. Télédétection, photos aériennes, satellites, radiation UV
Date de dépôt: 18 avr. 2017 21:23
Dernière modification: 18 avr. 2017 21:23
ISBN: 0-662-79580-6
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1183

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.