Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Response of wetlands to the extreme low-water levels recorded in 1931 and 1999 in the St. Lawrence River (Quebec, Canada)

Hudon, C. (2002). Response of wetlands to the extreme low-water levels recorded in 1931 and 1999 in the St. Lawrence River (Quebec, Canada). [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Hudon_2002_Wetlands_low_water.pdf

Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

The effects of a one-metre drop in average water levels in 1999 on species composition and biomass was documented for a St. Lawrence River wetland and compared with a similar episode in 1931 (Marie-Victorin 1943). Both 1931 and 1999 coincided with waters warmer by 2 to 3 °C than the previous 10-year period. Wetland vegetation was also markedly, and similarly, modified : dry meadows and marshy areas became invaded by Phalaris arundinacea, various Graminea and other facultative annual wetland plant species. Shallow waters previously colonized by submerged species became a dry, barren zone colonized by annual terrestrial plants (Polygonum spp.); waterlogged mudflats allowed for the germination and extensive flowering of Alisma gramineum. Average water levels generated an overall smaller total aboveground plant biomass, which provided a continuous cover across the riparian zone whereas low water levels supported a spatially-discontinuous plant biomass, which was richer in terrestrial material. Abundant species shifted from Equisetum spp, Butomus umbellatus, Najas flexilis and Chara (in the 1930’s) to Typha angustifolia, Lythrum salicaria, Potamogeton spp. and filamentous algae (in the 1990’s) suggesting the additional effects of nutrient enrichment, exotic species and shoreline alteration. These observations highlight the manifold effects of water-level variations on St. Lawrence River wetlands and faunal habitats, resulting from natural hydrologic variability, climate change and/or human intervention.

Les effets sur la composition spécifique et la biomasse des milieux humides d’une baisse de 1 m du niveau moyen du Saint-Laurent à l’été 1999 ont été comparés avec un épisode semblable documenté en 1931 (Marie-Victorin 1943). En 1931 et en 1999, la température de l’eau était plus élevée de 2 à 3 °C qu’au cours des 10 années précédentes. La végétation des milieux humides affichait aussi des changements importants, mais similaires : les prairies humides et les marais furent envahies par by Phalaris arundinacea, diverses Graminées et d’autres espèces facultatives des milieux humides. Les eaux peu profondes colonisées précédemment par des plantes submergées sont devenues des vasières asséchées et nues, colonisée par des plantes annuelles terrestres (Polygonum spp.); la vase humide a permis la germination et la floraison massive d’Alisma gramineum. Les niveaux moyens correspondaient à de plus faibles biomasses aériennes de plantes terrestres et aquatiques, qui procuraient un couvert continu sur toute la zone de rivage tandis que les bas niveau généraient un couvert littoral discontinu, comportant une biomasse végétale terrestre plus élevée. Les espèces les plus abondantes sont passées de Equisetum spp, Butomus umbellatus, Najas flexilis et Chara sp. (dans les années ‘30) à Typha angustifolia, Lythrum salicaria, Potamogeton spp. et aux algues filamenteuses (dans les années ‘90), suggérant des effets additionnels de l’eutrophisation, des espèces exotiques et de l’altération des rives. Ces observations soulignent les nombreux effets du niveau d’eau sur les milieux humides et les habitats fauniques du Saint-Laurent, résultant de la variabilité hydrologique naturelle, des changements climatiques et/ou des interventions humaines.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 48
Éditeur: Environment Canada
Lieu de publication: Montréal
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Milieux humides, Biomasse, Végétation, Eutrophisation, Espèces exotiques, Altération des rives, Niveau d’eau, Habitats fauniques, Changements climatiques, Interventions humaines
Sujets: 2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
3. Végétation, milieux humides > 3.2. Herbier aquatique
3. Végétation, milieux humides > 3.3. Marais
3. Végétation, milieux humides > 3.4. Prairie humide
3. Végétation, milieux humides > 3.5. Marécage
9. Nouvelles pressions > 9.1. Changement climatique
9. Nouvelles pressions > 9.3. Espèce végétale exotique
Date de dépôt: 14 mai 2017 19:39
Dernière modification: 14 mai 2017 19:39
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1226

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.