Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

La problématique des cyanobactéries (algues bleu-vert) à la baie Missisquoi en 2001

Blais, S. (2002). La problématique des cyanobactéries (algues bleu-vert) à la baie Missisquoi en 2001. Agrosol , 13 (2). p. 103-110.

[img]
Prévisualisation
Texte
Blais_2002_Problématique_cyanobactérie_baie_Missisquoi_P.pdf

Télécharger (645kB) | Prévisualisation

Résumé

Le surplus de phosphore dans le milieu aquatique y favorise la prolifération de fleurs d’eau de cyanobactéries. Les impacts sont d’ordres esthétique, récréotouristique, socio-économique et de santé publique. À la baie Missisquoi, des avis de santé publique ont été émis, des plages fermées, des campings et autres commerces désertés. L’étude de caractérisation in situ de 2001 visait notamment à évaluer le potentiel d’atteinte à la santé publique pour les usages de la baie Missisquoi. Cette évaluation a été effectuée à l'aide d'échantillons intégrés de la zone photique (usages impliquant la colonne d'eau) et d'échantillons ponctuels de surface avec écume (usages près du rivage). Plusieurs résultats pour la microcystine-LR et pour les cyanobactéries totales surpassent les critères respectifs établis à l'égard de la consommation d’eau et des activités récréatives comme la baignade.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Cyanobactérie, Microcystine, Phosphore, Impacts, Santé, Baie Missisquoi
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
Date de dépôt: 11 nov. 2017 16:35
Dernière modification: 11 nov. 2017 16:35
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1254

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.