Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Mémoire sur la situation des lacs au Québec en regard des cyanobactéries

Laurion, I. et Rousseau, A. et Chokmani, K. et Drogui, P. et Bourget, S. et Warren, A. et Drevnick, P. (2009). Mémoire sur la situation des lacs au Québec en regard des cyanobactéries. [Document de travail]

[img]
Prévisualisation
Texte
Laurion et al_2009_Mémoire_lacs_canobactéries_A.pdf

Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

L’apparition des fleurs d’eau de cyanobactéries reflète l’état avancé d’eutrophisation de plusieurs systèmes aquatiques, causé par les développements urbain, agricole et industriel. Ces développements génèrent un transfert important de nutriments vers les milieux aquatiques et un déséquilibre dans la biodiversité. Le phosphore est très souvent l’élément limitant dans les écosystèmes aquatiques d’eau douce et il est donc généralement le principal responsable du développement des fleurs d’eau de cyanobactéries. Une part importante des apports en phosphore pourrait être réduite en contrôlant mieux l’érosion (causée par les activités agricoles et urbaines et l’exploitation forestière) et le degré d’imperméabilisation des sols en zones urbaines, ainsi qu’en appliquant des techniques avancées de captation du phosphore par les stations d’épurations et les installations septiques domestiques. De manière générale, il est important de promouvoir des pratiques de gestion bénéfiques à l’égard des plans d’eau touchés par les fleurs d’eau de cyanobactéries et appliquer de manière déterminée des mesures incitatives à l’adoption de ces pratiques par des instruments économiques persuasifs, tels que l’écoconditionalité. La réglementation demeure trop sectorielle et doit être arrimée avec le concept de gestion par bassin versant. Les organismes de bassin et leur plan directeur de l’eau représentent des outils de gouvernance intéressants. Cependant, il est nécessaire que ces tables de concertation se voient octroyer des ressources financières adéquates et une reconnaissance juridique pour assurer le leadership et la coordination de tous les intervenants touchés par cette problématique. Par ailleurs, les résultats d’études déterministes ont démontré que les bandes riveraines ne peuvent pas réduire à des niveaux acceptables les apports diffus en phosphore dans un contexte d’agriculture intensive. De même, des études empiriques suggèrent que la capacité de support des rivières est liée aux superficies agricoles et que celles-ci devraient être de l’ordre de 10% du bassin versant. Le cas du lac Saint-Charles, une des réserves d’eau potable de la Ville de Québec, montre de quelle façon les facteurs météorologiques peuvent aussi affecter le développement de fleurs d’eau dans une situation d’eutrophisation intermédiaire. Il est donc nécessaire d’en tenir compte dans le développement d’outils de prédiction du risque associé aux fleurs d’eau de cyanobactéries. La détection des cyanobactéries est désormais un aspect fondamental de tout programme de gestion des plans d’eau, mais la variabilité spatiotemporelle associée aux cyanobactéries rend difficile cette gestion. L’utilisation de sondes de fluorescence pourrait constituer un outil complémentaire aux méthodes conventionnelles et faciliter le suivi. Il faudrait également promouvoir au Québec l’utilisation de la télédétection pour qu’elle devienne une partie intégrante du système de surveillance des plans d’eau douce et ce, par le développement d’algorithmes de détection des fleurs d’eau adaptés aux conditions spécifiques de ces écosystèmes. Un des problèmes majeurs lié à la prolifération des cyanobactéries est l’exposition des humains aux cyanotoxines produites via la consommation d’eau contaminée. C’est pourquoi les recherches doivent focaliser sur une meilleure compréhension et éventuellement une gestion des facteurs qui stimulent le développement des espèces productrices de toxines. Les stations municipales de production d’eau potable approvisionnées en eau de surface devront également être adaptées pour faire face à l’augmentation anticipée de l’occurrence des fleurs d’eau de cyanobactéries toxiques dans le contexte de changements climatiques.

Type de document: Document de travail
Nombre de pages: 29
Éditeur: L'Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Lieu de publication: Québec
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Cyanobactéries, Gouvernance, Bassin versant, Modélisation, Eutrophisation, Phosphore, Toxines, Installations septiques, Stations d'épuration, Rejets agricoles, Gestion des rives, Organismes de bassin versant, Plans directeurs de l'eau
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
1. Laboratoire de développement durable > 1.6. Économie, emplois, biens et services
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
6. Milieu humain > 6.5. Urbanisation
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.7. Modélisations et indicateurs
Date de dépôt: 15 nov. 2017 16:01
Dernière modification: 15 nov. 2017 16:01
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1295

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.