Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Les fleurs d'eau de cyanobactéries : revue de littérature

Lavoie, I. et Laurion, I. et Warren, A. et Vincent, W.F (2007). Les fleurs d'eau de cyanobactéries : revue de littérature. [Rapport – bilan]

[img]
Prévisualisation
Texte
Lavoie et al_2007_Cyanobactéries_revue_littérature_A.pdf

Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

C’est avec l’objectif de produire un document regroupant plusieurs aspects de la problématique des fleurs d’eau de cyanobactéries que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) a subventionné la réalisation de cette revue de littérature. Les cyanobactéries sont bien connues pour leurs effets nuisibles sur la qualité de l’eau. Tous les secteurs d’activités reliés de près ou de loin à cette ressource doivent composer avec la problématique grandissante des fleurs d’eau de cyanobactéries. Afin de mieux prédire et surtout prévenir les risques associés à la prolifération des cyanobactéries, les gestionnaires de l’eau doivent connaître les méthodes les plus efficaces de suivi et d’élimination des toxines, et les facteurs contrôlant les fleurs d’eau de cyanobactéries et leur production de toxines. Les stratégies qui ont permis aux cyanobactéries de coloniser et de dominer plusieurs types d’environnement sont (1) une pigmentation diversifiée permettant de soutenir la photosynthèse à une faible intensité lumineuse, (2) la capacité de plusieurs espèces à migrer verticalement dans la colonne d’eau lors de conditions relativement calmes permettant d’obtenir la lumière en surface durant le jour et de migrer en profondeurs durant la nuit afin de profiter de la richesse en nutriments, (3) la capacité de certaines espèces à fixer l’azote atmosphérique et d’entreposer des quantités importantes d’azote lorsqu’il est en excès, (4) la capacité à faire des réserves en phosphore et (5) la capacité d’entrer en dormance lorsque les conditions du milieu ne sont plus favorables à leur prolifération, en attendant un environnement meilleur. Ces avantages compétitifs ne permettent toutefois pas d’expliquer à eux seuls la dominance et la persistance des cyanobactéries dans certains plans d’eau. En effet, une multitude de facteurs environnementaux s’ajoute à ces stratégies adaptatives et influence la prolifération des cyanobactéries.

Type de document: Rapport – bilan
Type de document ou de rapport: Rapports Techniques
Nombre de pages: 140
Éditeur: Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Lieu de publication: Québec
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Cyanobactéries, Écologie, Fleur d'eau, Eutrophisation, Cyanotoxines, Phosphore, Milieu oligotrophe, Eaux souterraines, Santé humaine, Biodiversité, Méthodes de détection
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
4. Faune > 4.1. Invertébré
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.5. Télédétection, photos aériennes, satellites, radiation UV
Date de dépôt: 15 nov. 2017 17:12
Dernière modification: 15 nov. 2017 17:14
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1297

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.