Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

La biodiversité et l’urbanisation, Guide de bonnes pratiques sur la planification territoriale et le développement durable

Boucher, I. et Fontaine, N. (2010). La biodiversité et l’urbanisation, Guide de bonnes pratiques sur la planification territoriale et le développement durable. [Matériel éducatif]

[img]
Prévisualisation
Texte
MAMROT_2010_Planification_territoriale_développement_durable_P.pdf

Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

Pour que nos collectivités poursuivent leur évolution, avec en trame de fond l’objectif d’un développement plus durable, la protection de la biodiversité des milieux urbanisés est impérative. En effet, la biodiversité est un patrimoine dont nous avons hérité et nous avons le devoir de le léguer en bon état à nos successeurs. Par ailleurs, les écosystèmes nous fournissent quantité de ressources et leur bon fonctionnement dépend de leur diversité biologique. De surcroît, l’ensemble du système vivant peut être déstabilisé par l’anéantissement d’une espèce puisque avec elle disparaît une quantité inconnue d’interactions avec d’autres espèces et leur milieu. On reconnaît au milieu municipal un rôle grandissant dans la protection des milieux naturels et de l’environnement. Dans un premier temps, parce que le territoire urbanisé renferme des milieux diversifiés comme des ruisseaux, des rivières, des parcs et des boisés où vivent nombre d’espèces fauniques et floristiques. L’évolution de nos territoires doit donc viser un équilibre entre la protection et le développement. Dans un deuxième temps, parce que le milieu municipal est responsable de l’aménagement du territoire et qu’il a le pouvoir d’organiser son développement. Il est au cœur des stratégies territoriales pour valoriser la biodiversité. Dans un troisième temps, parce que les municipalités tirent avantage des berges végétalisées qui filtrent le ruissellement, des milieux humides qui absorbent les fortes pluies et limitent les inondations ou de l’augmentation des taxes foncières due à la valeur plus élevée des résidences localisées à proximité d’espaces naturels. Elles ont donc tout intérêt à protéger cette biodiversité qui leur fournit de nombreux services écologiques. Et, enfin, parce que les municipalités locales et régionales sont l’interlocutrice privilégiée de la collectivité, elles portent une part de responsabilité dans l’éducation des citoyens et leur sensibilisation à l’importance de protéger la biodiversité. L’intérêt d’agir pour stopper le déclin de la biodiversité et le rôle du milieu municipal ne sont donc plus à démontrer. Or, il pourrait être tentant pour les municipalités de ne concentrer leurs efforts de préservation de la biodiversité que dans les milieux naturels peu altérés, éloignés des zones urbanisées. Pourtant, la biodiversité des milieux urbanisés mérite d’être préservée, car les écosystèmes urbains sont distincts et que certaines espèces ne se trouvent que dans les villes. Ensuite, parce que forgée par des siècles d’activités humaines (sélections, croisements, importations, culture, etc.), la biodiversité urbaine est le reflet de la culture d’une collectivité. Elle contribue également à la qualité de la vie de nos collectivités par les services écologiques qu’elle assure. Et, enfin, parce que la biodiversité urbaine est souvent le seul réservoir de nature avec lequel certains résidents entrent en contact (Müller et Werner, 2010). En outre, l’un des principes de la Loi sur le développement durable qu’a adoptée le gouvernement québécois en 2006 se rapporte à la préservation de la biodiversité : « La diversité biologique rend des services inestimables et doit être conservée au bénéfice des générations actuelles et futures. Le maintien des espèces, des écosystèmes et des processus naturels qui entretiennent la vie est essentiel pour assurer la qualité de la vie des citoyens ».

Type de document: Matériel éducatif
Nombre de pages: 19
Éditeur: Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT)
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Biodiversité, Écosystémique, Bonnes pratiques, Outils de planification, Milieu urbain, Protection, Monitoring, Municipalité
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.1. Développement durable
1. Laboratoire de développement durable > 1.4. Divisions administratives MRC
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
1. Laboratoire de développement durable > 1.8. Pratiques exemplaires, guides, outils
8. Impacts et monitoring
Date de dépôt: 15 nov. 2017 20:01
Dernière modification: 15 nov. 2017 20:01
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1301

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.