Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

État de situation sur la présence de pesticides au lac Saint-Pierre

Giroux, I. (2018). État de situation sur la présence de pesticides au lac Saint-Pierre. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Giroux_2018_État_situation_pesticides_LSP.pdf

Télécharger (14MB) | Prévisualisation

Résumé

Au cours de la dernière décennie, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a documenté la présence de pesticides dans plusieurs tributaires agricoles du lac Saint-Pierre. Mis à part l’échantillonnage réalisé en 2008, on disposait de peu d’information concernant la présence de pesticides dans le lac Saint-Pierre lui-même. Au cours des campagnes d’échantillonnage menées en 2008, puis en 2013, 2014, 2015 et 2016, 8 sites du lac, 11 sites dans les lieux de fraie et d’alevinage de la perchaude et 3 sites destinés à l’examen des sédiments ont été échantillonnés. Les résultats montrent que des pesticides sont présents dans les eaux peu profondes bordant le lac Saint-Pierre. Selon l’année et le site d’échantillonnage, de 12 à 21 pesticides sont détectés. Plusieurs herbicides sont détectés dans l’eau en juin et en juillet, avec des pointes de concentrations plus élevées entre la mi-juin et la fin juin. Les principaux herbicides détectés sont l’atrazine, le S-métolachlore et le glyphosate, mais plusieurs autres herbicides sont aussi détectés (mésotrione, dicamba, bentazone, imazéthapyr, etc.). La valeur de 1,8 μg/l correspondant au critère de qualité de l’eau pour la protection des espèces aquatiques en ce qui concerne l’atrazine (critère de vie aquatique chronique – CVAC) est parfois dépassée, mais aucun autre herbicide ne dépasse les critères. Leur présence conjuguée pourrait néanmoins avoir des effets sur certaines algues ou plantes aquatiques sensibles. L’échantillonnage exploratoire des sédiments de fond réalisé en 2016 montre que le glyphosate est présent en concentrations appréciables en juin dans les sédiments de deux des trois stations échantillonnées. Les effets potentiels de la présence de glyphosate dans les sédiments sur les plantes aquatiques sont néanmoins peu documentés. Les insecticides néonicotinoïdes, soit la clothianidine et le thiaméthoxame, sont également détectés dans l’eau à toutes les stations du lac Saint-Pierre. Ces deux produits dépassent le CVAC dans 10 % à 55 % des échantillons selon les stations et les années. Des effets directs et indirects de ces produits sur les espèces aquatiques sont donc plausibles. D’ailleurs, la documentation scientifique indique que les rayons UV peuvent agir en synergie avec les néonicotinoïdes en accentuant la mortalité chez les larves de perchaude. Comme ces insecticides sont très toxiques pour certains insectes aquatiques, ils peuvent affecter les poissons de manière indirecte en affectant les proies dont ils se nourrissent. Au printemps 2013, des zones inondées identifiées comme des sites de fraie pour la perchaude présentent de faibles concentrations des herbicides atrazine, S-métolachlore et glyphosate ainsi que des concentrations de l’AMPA, le produit de la dégradation du glyphosate. C’est l’AMPA qui a été détecté en concentration un peu plus élevée que les autres, ce qui confirme qu’en période printanière les sites de fraie de la perchaude recèlent encore des résidus de pesticides de l’année précédente. Lors de cette campagne d’échantillonnage, les insecticides néonicotinoïdes n’avaient pas été recherchés, mais la documentation scientifique consultée depuis lors indique que des résidus de ces produits peuvent demeurer dans les champs jusqu’à un an après leur application.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 44
Éditeur: ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Lieu de publication: Québec
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Pesticides, lac Saint-Pierre, Glyphosate, Néonicotinoïdes, Atrazine, Métolachlore, Thiaméthoxame, Clothianidine
Sujets: 6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.4. Population de perchaude
Date de dépôt: 09 nov. 2018 14:53
Dernière modification: 09 nov. 2018 14:53
ISBN: 978-2-550-81692-8
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1414

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.