Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Les enjeux de gestion agriculture-faune au Lac Saint-Pierre : application de la méthode Q à l'analyse des opinions des acteurs.

Lévesque, Ann (2018). Les enjeux de gestion agriculture-faune au Lac Saint-Pierre : application de la méthode Q à l'analyse des opinions des acteurs. [Thèse universitaire]

[img]
Prévisualisation
Texte
Levesque_Ann_2018_mémoire_A.pdf

Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La gestion d’une ressource commune par une multitude d’acteurs est un défi de taille. Celle-ci se complexifie lorsqu’il y a présence de conflit vis-à-vis des objectifs de conservation et d’enjeux environnementaux importants. Certaines actions de restauration ou de conservation de cette dite ressource conviendront forcément à certains, tandis que d’autres s’y opposeront. En présence de conflits de conservation, la reconnaissance d’une pluralité d’opinions vis-à-vis un même enjeu socio-écologique est une étape clé pour trouver un terrain d’entente entre les parties. Le territoire à l’étude, le Lac Saint-Pierre, présente d’importants arbitrages entre agriculture, conservation et développement. L’agriculture pratiquée autour de cet écosystème lacustre constitue un stress environnemental qui, cumulé aux effets du développement des berges, de l’urbanisation, des pressions de pêche, de la navigation, des changements climatiques, et des espèces envahissantes, fait que ce milieu exceptionnel est fortement perturbé. Depuis 2012, la pêche commerciale et sportive à la perchaude y est interdite en raison d’une diminution de la qualité de l’eau et de la perte d’habitats fauniques destinés à la faune aquatique. Cette étude a pour objectif d’analyser le conflit de conservation actuel rattaché à la plaine inondable du Lac Saint-Pierre, où il y a opposition du secteur agricole vis-à-vis certains objectifs de conservation souhaités par le milieu, dont le retour à grande échelle d’une couverture végétale permanente propice à la perchaude dans le littoral. Dans le cadre de cette recherche, la méthode Q a été utilisée pour explorer les différentes perspectives sociales associées aux enjeux de gestion agriculture-faune. Cette méthode a permis de faire ressortir trois perspectives présentes parmi les acteurs du milieu quant à la place de l’agriculture dans la plaine inondable du Lac Saint-Pierre soit les pros-conservation, les pros-agriculture et les agriculteurs au cœur du Lac Saint-Pierre.

Type de document: Thèse universitaire
Nombre de pages: 71
Éditeur: Université du Québec en Outaouais
Lieu de publication: Gatineau
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Agro-environnement, Conflit de conservation Méthode Q, Lac Saint-Pierre, Agriculture intensive.
Sujets: 4. Faune
5. Aménagements > 5.2. Conservation de l’habitat
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
Date de dépôt: 22 janv. 2019 14:55
Dernière modification: 22 janv. 2019 14:55
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1422

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.