Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Assessing the importance of macroinvertebrate trophic dead ends in the lower transfer of methylmercury in littoral food webs

Cremona, F. et Pianas, D. et Lucotte, M. (2008). Assessing the importance of macroinvertebrate trophic dead ends in the lower transfer of methylmercury in littoral food webs. Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences , 65 . p. 2043-2052. DOI: 10.1139/F08-116.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Nous avons mesuré les concentrations en mercure total et méthylmercure ([THg] et [MeHg]) chez les macroinvertébrés littoraux du lac Saint Pierre, Québec, Canada. Le groupe fonctionnel (détritivore, brouteur, prédateur consommable, prédateur non consommable) explique la plus forte proportion de la variation de [MeHg] comparé au temps (année, mois) et à l’espace (station, rive). Les plus fortes [THg] et [MeHg] se retrouvent chez les prédateurs non consommables appartenant à des familles de coléoptères et d’hétéroptères. Les détritivores et les brouteurs montrent les plus faibles concentrations, alors que les prédateurs consommables sont intermédiaires. Les prédateurs non consommables présentent également les plus forts pourcentages de MeHg ([MeHg]/[THg]), avec certains taxons proches de 100 %. De tels pourcentages ne sont habituellement observés en eau douce que chez les poissons piscivores. La charge de MeHg (concentration X biomasse) chez les prédateurs non consommables représente 10 % du réservoir de MeHg de la communauté des macroinvertébrés. Cette quantité importante de MeHg est séquestrée dans des impasses trophiques aquatiques et pourrait expliquer partiellement les faibles [MeHg] mesurées chez les poissons comparées aux [MeHg] des macroinvertébrés du lac Saint Pierre et des autres écosystèmes d’eau douce avec des zones littorales étendues. Nous recommandons de tenir compte des organismes non consommables dans les modèles de cycle du Hg afin de ne pas surestimer les quantités de MeHg disponibles pour les poissons.

Total mercury and methylmercury concentrations ([THg], [MeHg]) were measured in littoral macroinvertebrates from Lake St. Pierre, Quebec, Canada. Functional groups (detritivore, grazer, edible predator, inedible predator) explained the greatest fraction of [MeHg] variation compared with time (year, month), and space (station and shore). Greatest [THg] and [MeHg] were found in inedible predators mostly from families of heteropterans and coleopterans. Detritivores and
grazers exhibited the lowest Hg concentrations, while edible predators were intermediate. Inedible predators also had the highest percentage of MeHg ([MeHg]/[THg]), with some taxa close to 100%. Such high percentages are seldom observed in freshwater organisms other than piscivorous fish. MeHg burden (concentrations biomass) in inedible predators accounted for 10% of the MeHg pool for the whole invertebrate community. These large quantities of MeHg are sequestrated in aquatic ‘‘trophic dead ends’’ and could partly explain the low [MeHg] measured in fish, compared with [MeHg] of macroinvertebrates from Lake St. Pierre and other freshwater ecosystems with large littoral zones. We recommend taking into account the inedible organisms in Hg cycling models to avoid a possible overestimation of the MeHg pool available to fish.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Lac St-Pierre, Mercure, Méthylmercure, Macroinvertébrés littoraux, Coléoptères, Hétéroptères, Poissons piscivores
Sujets: 4. Faune > 4.1. Invertébré
4. Faune > 4.2. Poisson
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
Date de dépôt: 20 juin 2016 20:44
Dernière modification: 20 juin 2016 20:44
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/161

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.