Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Effet du transfert expérimental d'anguilles (Anguilla rostrata) en voie d'argenture du haut Saint-Laurent au lac Saint-Pierre sur leur aptitude à la maturation sexuelle et à la migration, un examen des données recueillies en 2008

Dumont, P. et Verreault, G. et Pelletier, A. et Mailhot, Y. (2010). Effet du transfert expérimental d'anguilles (Anguilla rostrata) en voie d'argenture du haut Saint-Laurent au lac Saint-Pierre sur leur aptitude à la maturation sexuelle et à la migration, un examen des données recueillies en 2008. [Publication gouvernementale] DOI: Publication no 978-2-550-59469-7.

[img]
Prévisualisation
Texte
Dumont et al_2010_Anguilles migratrices_migration_argenture_A.pdf

Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Nous avons procédé à un premier examen des caractéristiques morphologiques et biochimiques de deux échantillons d’anguilles migratrices capturées en automne 2008 dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent : 38 appartenaient à un groupe de 1177 anguilles jaunes de grande taille expérimentalement transférées du haut Saint-Laurent (du lac Ontario au lac Saint-François) au lac Saint-Pierre, en mai et en juin, et 51 avaient amorcé naturellement leur migration de reproduction vers la mer des Sargasses. Ces 89 anguilles étaient toutes des femelles en phase argentée au moment de leur capture dans la pêcherie commerciale de l’estuaire. Les indicateurs retenus étaient liés au processus d’argenture et de préparation à la migration de reproduction. L’étendue et la dispersion des valeurs observées pour ces indicateurs suggèrent que, dans l’estuaire moyen du Saint-Laurent, le degré de préparation à la migration de reproduction est caractérisé par une grande variabilité. À l’intérieur de l’étendue des tailles échantillonnées (750 à 1159 mm; 998 à 3450 g), la longueur et le poids des anguilles examinées n’expliquaient qu’une partie de cette variabilité, et cette proportion était généralement plus faible pour les anguilles transférées que pour les anguilles ayant migré naturellement. Globalement, l’analyse statistique suggère que les deux échantillons présentaient un degré similaire de préparation à cette migration pour la plupart des indicateurs examinés : la longueur, le poids, la condition, le rapport de l’épaisseur du corps sur son poids total, le rapport de la longueur de la nageoire pectorale sur la longueur totale, le rapport gonadosomatique, le rapport hépatosomatique et le rapport du poids du tractus digestif sur le poids total du corps. Des différences statistiquement significatives ont été mises en évidence pour trois indicateurs : le rapport de la circonférence des anguilles sur leur poids total ainsi que les contenus en lipides et en eau dans la musculature dorsale. Les anguilles transférées en 2008 avaient une teneur en eau plus faible et un contenu lipidique plus élevé que celles qui ont migré naturellement. Les différences observées étaient cependant ténues. Une nouvelle campagne d’échantillonnage a été effectuée au cours de l’automne 2009 et des indicateurs ont été ajoutés. Cette nouvelle étape devrait permettre de valider ou d’infirmer les observations effectuées à partir des premiers échantillons recueillis en 2008 et rapportées dans le présent document.

Type de document: Publication gouvernementale
Éditeur: Ministère des Ressources naturelles et de la Faune
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Anguilles migratrices, Migration, Argenture, Estuaire du Fleuve St-Laurent, Anguilles jaunes, Reproduction
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
7. Usages > 7.1. Pêche
8. Impacts et monitoring > 8.2. Études de suivi
Date de dépôt: 26 juin 2016 15:35
Dernière modification: 06 nov. 2016 21:58
ISBN: 978-2-550-59468-0 (imprimé) / 978-2-550-59469-7 (PDF)
URL officiel: https://www.mern.gouv.qc.ca/publications/monteregi...
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/212

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.