Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Habitats potentiels et effectifs du Petit Blongios sur le territoire du Centre d’essais et d’expérimentation en munitions du ministère de la Défense nationale à Nicolet, Québec, été 2004

Jobin, B. et Robillard, L. (2005). Habitats potentiels et effectifs du Petit Blongios sur le territoire du Centre d’essais et d’expérimentation en munitions du ministère de la Défense nationale à Nicolet, Québec, été 2004. [Publication gouvernementale]

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Le Centre d’essais et d’expérimentation en munitions (CEEM) de Nicolet occupe une superficie de 1 950 hectares sur la rive sud du lac Saint-Pierre et abrite l’une des plus grande superficie continue de milieux naturels de la plaine de débordement du lac Saint-Pierre. Le ministère de la Défense nationale (MDN) effectue, depuis 1952, des tests d’homologation au CEEM de Nicolet et envisage d’amorcer un projet pilote d’enlèvement des munitions dans la zone de tir. Il est connu que le Petit Blongios, une espèce désignée menacée et inscrite à l’Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), fréquente les étangs aménagés par Canards illimités Canada (CIC) situés à l’extrémité sud-ouest de la propriété. Le MDN a donc mandaté le Service canadien de la faune d’Environnement Canada afin d’obtenir le portrait le plus juste des effectifs et de la répartition de cette espèce à l’intérieur de l’aire d’étude. Tous les secteurs montrant un potentiel pour la nidification du Petit Blongios ont été identifiés à partir de diverses sources et deux secteurs où des activités d’inventaires et de suivi ont été mises en place à l’été 2004 ont été retenus : 1) les étangs aménagés de Canards Illimités et 2) les berges du lac Saint-Pierre.

Des points d’écoute (n=23) de 14 minutes ont été positionnés dans les habitats propices des étangs aménagés et ont été visités en canot et à pied à 4 reprises tôt le matin de la fin-mai au début-juillet. Des nombres très élevés de Petits Blongios ont été dénombrés soit 37 oiseaux lors du premier inventaire (31 mâles, 4 femelles, 2 individus de sexe indéterminé). Le maximum de mâles (n=33) fut dénombré lors du deuxième inventaire où 36 oiseaux ont été détectés. Un total de 29 et 16 oiseaux furent dénombrés lors des deux derniers inventaires. Les bosquets de quenouilles dominaient dans la majorité des points d’écoute et une mosaïque de plantes émergentes et d’eau libre caractérisait chacun des points d’écoute tôt en saison. L’abondance observée constitue le maximum de Petits Blongios jamais dénombrés à un seul site au Québec et peut-être même au Canada.

Ce type d’habitat présentant une mosaïque de bosquets de végétation émergente et d’eau libre où le niveau de l’eau est contrôlé constitue l’habitat préférentiel de nidification de cette espèce. Les résultats des inventaires de 2004 suggèrent que les étangs aménagés au CEEM ont atteint un stade d’évolution très favorable au Petit Blongios. Un suivi constant de l’évolution des groupements végétaux de ces étangs devrait être amorcé afin d’évaluer si le potentiel de ce site exceptionnel

Type de document: Publication gouvernementale
Éditeur: Environnement Canada, Service canadien de la faune
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Petit Blongios, Habitat, Reproduction, Berges du Lac Saint-Pierre, Végétation // Least Bittern, Habitat, Breeding, Lake Saint-Pierre shoreline, Vegetation communities,
Sujets: 4. Faune > 4.4. Oiseaux
5. Aménagements > 5.1. Aménagement faunique
8. Impacts et monitoring > 8.3. Espèces menacées
Date de dépôt: 04 août 2016 18:45
Dernière modification: 04 août 2016 18:45
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/267

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.