Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Variation saisonnière dans la répartition des ressources alimentaires entre cinq espèces de poissons en fonction de la disponibilité des proies

Harnois, E. et Couture, R. et Magnan, P. (1992). Variation saisonnière dans la répartition des ressources alimentaires entre cinq espèces de poissons en fonction de la disponibilité des proies. Canadian Journal of Zoology , 70 (4). p. 796-803.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Nous avons observé que la perchaude, Perca flavescens, la chatte de l’est, Notemigonus crysoleucas, le queue à tache noire, Notropis hudsonius et le dard-perche, Percina caprodes, se partageaient les ressources alimentaires en fonction de l’abondance de ces dernières dans une baie du lac Saint-Pierre (Québec). Lorsque l’abondance des ressources benthiques était à son plus faible, en mai 1988, les poissons affichaient très peu de recouvrement dans leur alimentation. Par contre, lorsque ces ressources étaient abondantes, par exemple en août 1988, les quatre espèces avaient des recouvrements alimentaires élevés. Deux autres périodes d’échantillonnage, en juin et juillet, présentaient des situations intermédiaires. Une cinquième espèce, le méné d’argent, Hybognathus nuchalis, était phytophage et n’était pas susceptible de faire concurrence aux autres espèces pour les ressources alimentaires. Une analyse écomorphologique des quatre espèces en cause suggère que le partage des ressources s’effectue en fonction de l’habileté de chacun des espèces à utiliser un type de proies donné. Nos résultats supportent l’hypothèse de Schoener qui stipule que l’intensité de la compétition interspécifique, en terme de répartition des ressources, varie en fonction de l’abondance de ces dernières.

We observed the yellow perch, Perca flavescens, golden shiner, Notemigonus crysoleucas, spottail shiner, Notropis hudsonius, and log perch, Percina caprodes, partitioned food ressources in relation to resource abundance in a small bay of Lake Saint-Pierre, Québec. When the abundance of benthic resources was at its lowest, in May 1988, the fish showed a very low overlap in their diet. In contrast, when these resources were more abundant, in August 1988, the four species had a high degree of good overlap. Two other sampling periods, in June and July, revealed intermediate situations. A fifth species, the silvery minnow, Hybognathus nuchalis, was phytophagous and, therefore, did not compete with the other species for food resources. An ecomorphological analysis of the first four species suggests that these partition food resources according to their functional morphology. Our results support Schoener’s hypothesis, wich states that the intensity of interspecific competition, in terms of resource partitioning, varies according to the abundance of these resources.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Ressources alimentaires, Disponibilité des proies, Poissons, Lac Saint-Pierre, Perchaude, Chatte de l'est, Queue à taches noires, Dard-perche, Ressources benthiques // Food resources, Preys disponibility, Fishes, Lake Saint-Pierre, Yellow perch, Golden shiner, Spottail shiner, Log perch
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
Date de dépôt: 05 août 2016 14:07
Dernière modification: 05 août 2016 14:07
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/280

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.