Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

État des connaissances sur la végétation de la rive sud du lac Saint-Pierre

Lalonde, S. et Cusson, B. et Longpré, D. (2003). État des connaissances sur la végétation de la rive sud du lac Saint-Pierre. [Publication gouvernementale] DOI: Publication no En154-6/2003F.

[img]
Prévisualisation
Texte
Lalonde et al_2003_vegetation rive sud lac St-Pierre_A.pdf

Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

La portion sud lac Saint-Pierre a été le site de tests effectués par le Centre d’Essais et d’Expérimentation en Munitions (CEEM) de Nicolet du ministère de la Défense nationale (MDN). Environ 300 000 projectiles seraient toujours présents dans le lac, dont 8000 potentiellement dangereux. Pour des raisons de sécurité, un projet d’enlèvement des munitions de la zone de tir est actuellement en développement. De tels travaux engendreraient fort probablement des effets environnementaux sur les milieux humides du secteur visé. Des connaissances préalables de l’état de la végétation sont donc nécessaires, mais les données historiques et récentes sur les herbiers et les marais sont rares en raison des restrictions d’accès au site. Une mise à jour des connaissances montre que Vallisneria americana domine les herbiers et que la diversité végétale est plus grande à proximité des rives. Les marais sont constitués d’assemblages diversifiés où, toutefois, les grands marais à scirpes semblent moins dominants que ce qui a été décrit lors d’inventaires plus anciens. Des grandes superficies demeurent encore non couvertes par des inventaires récents. Les données présentées sont donc très fragmentaires, particulièrement en ce qui concerne la progression des espèces envahissantes et les espèces rares. Il existe peu d’études sur les effets des détonations et de la circulation de véhicules sur la végétation des milieux humides d’eau douce. Il est cependant essentiel de connaître les modes de reproduction et de régénération des espèces typiques pour évaluer les réactions des espèces aux perturbations. Les espèces submergées du lac Saint-Pierre persistent et se régénèrent végétativement par divers types d’organes qui colonisent le milieu plus ou moins rapidement. Les espèces émergentes persistent surtout sous forme de rhizomes. Leur régénération est rapide quand les structures souterraines ne sont pas perturbées. Lorsque les sédiments et les racines sont atteints en profondeur, la composition végétale est modifiée, les ouvertures persistent longtemps et peuvent constituer des voies d’entrée pour les espèces envahissantes. De fait, les résultats de la première étude de terrain sur les effets de la circulation dans le secteur d’intérêt montrent que sur sols humides, le chemin, plus creux, ne s’est pas refermé, alors que sur sols plus fermes, la régénération est meilleure même si les plantes sont moins hautes. Des recommandations pour le suivi environnemental d’éventuels travaux d’enlèvement de munitions sont formulées.

The southern portion of Lake St. Pierre was the test site for the Department of National Defence’s Nicolet Munitions Experimentation Training Centre (METC). Approximately 300 000 projectiles remain in the lake today, of which 8000 are potentially dangerous. For security reasons, a munitions removal project is under development. Such a project could generate environmental effects in the wetlands of the target sector. Although prior knowledge regarding the state of vegetation in this sector is necessary, little historical and recent data is available for this sector owing to the restricted access to the site. A revision and update of our knowledge of the vegetation on the site shows that Vallisneria americana is the dominant aquatic bed species and that plant diversity is higher close to shore. The emergent wetlands are composed of divers assemblages of species, however, the vast bulrush marshes described in previous inventories were not identified through this study. Large areas remain uncovered by recent inventories. The data presented is therefore fragmentary, particularly regarding the progression of rare and invasive species. Few studies exist that describe the effects of detonations and vehicle traffic in freshwater wetlands. In order to evaluate the reaction of different species to perturbations it is essential that the reproductive and regenerative strategies of the different species be known. The submerged species found in Lake St. Pierre ensure their persistence through vegetative regeneration via various types of organs that can colonize bare spaces at varying rates. Emergent plant species normally persist via their rhizomes. Therefore regeneration of these species is generally rapid when belowground structures are not disturbed. Deep sediment and root disturbances modify plant composition and the subsequent openings in the vegetative cover can persist for long periods creating a colonisation opportunity for invasive species. In fact, results from the first field study indicate that disturbances in wet, softer sediment created a deeper path that did not recover within one year whereas disturbances on firmer sediment did not lead to openings although vegetation was shorter than elsewhere. Recommendations for the environmental monitoring of future work involving the removal of projectiles will be discussed.

Type de document: Publication gouvernementale
Éditeur: Direction de la protection de l'Environnement, Environnement Canada, Région du Québec.
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Lac Saint-Pierre, CEEM, Projectiles, État de la végétation, Herbiers, Marais, Espèces envahissantes, Espèces rares, Plantes // Lake St. Pierre, Projectiles, State of vegetation, Aquatic bed species, Rare and invasive species, Wetlands, Vegetative regeneration
Sujets: 3. Végétation, milieux humides > 3.2. Herbier aquatique
3. Végétation, milieux humides > 3.3. Marais
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.3. Espèces menacées
8. Impacts et monitoring > 8.6. Synthèse des connaissances
9. Nouvelles pressions > 9.3. Espèce végétale exotique
Date de dépôt: 13 août 2016 14:43
Dernière modification: 07 nov. 2016 01:51
ISBN: 0-662-88562-7
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/331

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.