Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Oocyte recruitment and spawning chronology in pike, Esox lucius, and muskellunge, Esox masquinongy

Lebeau, B. (1991). Oocyte recruitment and spawning chronology in pike, Esox lucius, and muskellunge, Esox masquinongy. Canadian Journal of Zoology , 69 (8). p. 2194-2201. DOI: 10.1139/z91-306.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

During the reproductive cycle, the progression of oogenesis differs markedly between northern pike, Esox lucius Linnaeus, and muskellunge, Esox masquinongy Mitchill. Both species have group-synchronous ovaries but have different oocyte recruitment strategies. Pike is a single spawner, developing eggs in a single clutch annually, whereas muskellunge is a fractional spawner, producing two clutches of eggs per year. During the spawning period in large female muskellunge, oocyte counts indicate that the second clutch of eggs is equally important to the first. An event portrait of the spawning period for muskellunge is provided, whereby amval of adults to a spawning site, egg yield, and hatching success agree with the fractional spawner concept. A hypothesis of the temporal sequence of evolutionary relationships in recruitment of oocytes for esocoid fishes is presented. The reproductive strategy of muskellunge belongs to a common esocoid ancestor, whereas that in pike is derived and unique. The significance of this divergence in closely related species remains consistent with the ecological theory that evolution of reproductive strategies is adaptive to diverse environmental conditions.

Au cours du cycle de la reproduction, la progression de l'ovogenèse est très différente chez le Grand Brochet, Esox lucius Linné, et chez le Maskinongé, Esox masquinongy Mitchill. Les deux espèces ont des ovaires à synchronisme de groupe, mais possèdent différentes stratégies de recrutement des ovocytes. Le brochet, à fraie simple, produit annuellement un seul groupe d'ovocytes de recrutement, alors que le maskinongé, à fraie fragmentée, génère annuellement deux groupes d'ovocytes de recrutement. Chez les maskinongés qui atteignent une grande taille, le dénombrement des ovocytes indique que le deuxième groupe d'ovocytes est aussi important que le premier. On trouvera ici la description de la séquence des événements de la fraie chez le maskinongé, séquence au cours de laquelle l'arrivée des adultes sur la frayère, les oeufs obtenus et leur succès à l'éclosion concordent avec le concept d'une fraie fragmentée. Une hypothèse de la séquence temporelle de l'évolution de l'ovogenèse est présentée pour les poissons du sous-ordre Esocoidei. La stratégie reproductive des maskinongés est celle d'un ancêtre commun ésocoïde, alors que celle du brochet est dérivée et unique. L'importance de cette divergence chez des espèces fortement apparentées reste en accord avec la théorie écologique selon laquelle l'évolution des stratégies de reproduction est un processus d'adaptation aux diverses conditions du milieu.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Reproductive cycle, Oogenesis, Nothern pike, Muskellunge, Oocyte, Eggs // Cycle de reproduction, Ovogenèse, Grand brochet, Maskinongé, Ovocytes, Fraie
Sujets: 2. Milieu physique
4. Faune > 4.2. Poisson
Date de dépôt: 14 août 2016 21:54
Dernière modification: 14 août 2016 21:54
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/357

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.