Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Contamination de la chair de certaines espèces de la faune aquatique et amphibienne du lac Saint-Pierre par les biphényles polychlorés, le mirex et le mercure (1983 et 1984)

Lévesque, F. et Pomerleau, C. (1986). Contamination de la chair de certaines espèces de la faune aquatique et amphibienne du lac Saint-Pierre par les biphényles polychlorés, le mirex et le mercure (1983 et 1984). [Publication gouvernementale] DOI: Rapport technique No 86-01.

[img]
Prévisualisation
Texte
Levesque et al_1986_contamination chair_Lac St-Pierre_A.pdf

Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Nous avons effectué une analyse des teneurs en biphényles polychlorés, en mirex et en mercure des tissus musculaires de certaines espèces de la faune aquatique et amphibienne du lac Saint-Pierre prélevés en 1983 et en 1984. Pour les trois substances toxiques analysées chez les poissons il existe une tendance générale d'accroissement des teneurs avec la taille et la masse des individus. Une corrélation significative (P < 0,05) des concentrations en mercure en fonction de la taille et de la masse des spécimens a été obtenue pour la plupart des représentants de l'ordre des Perciformes. Seule l'Anguille d'Amérique présente des teneurs en biphënyles polychlorês et en mirex au-dessus des limites administratives de tolérance ou des normes canadiennes. Les dorés jaunes, les grands brochets, les meuniers et les perchaudes analysés contiennent des teneurs en mercure plus élevées que la limite administrative de tolérance canadienne dans une proportion respective de 58 %, 28 %, 15 %, et 6 %. La taille critique pour la commercialisation du Doré jaune et de la Perchaude au Canada a été estimée, selon les régressions obtenues, à 387 mm et 279 mm respectivement. Pour le Grand Brochet et le Meunier noir, la taille critique donnée par le plus petit poisson de notre échantillon dépassant la valeur de référence, se situe respectivement à 437 mm et 405 mm. La teneur en mercure des autres espèces analysées ne dépasse généralement pas la limite administrative de tolérance canadienne. Certaines espèces de poissons capturées au sud du chenal maritime seraient plus contaminées que celles prises au nord. Une hypothèse est émise pour expliquer ce phénomène. Cette étude nous a permis d'éprouver différentes approches relatives aux procédures à suivre lors des contrôles de qualité et lors du traitement des résultats de l'analyse d'échantillons, dans le but éventuel de proposer une méthodologie propre à la détermination de la teneur en substances toxiques de la chair des espèces aquatiques. Nous proposons l'utilisation d'une méthodologie comparable à celle que nous avons suivie pour la détection du mercure lors de prochaines études sur la contamination du poisson, et ce, pour toute substance toxique.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 105
Éditeur: Ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Contamination chair espèces animales, Lac St-Pierre, Biphényles polychlorës, Mirex, Mercure, Faune aquatique, Faune amphibienne, Poissons, Perciformes, Anguille d'Amérique, Dorés jaunes, Grands brochets, Meuniers, Perchaudes
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
4. Faune > 4.2. Poisson
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
Date de dépôt: 15 août 2016 15:34
Dernière modification: 07 nov. 2016 01:53
ISBN: 2-550-16552-7
URL officiel: ftp://ftp.mrnf.gouv.qc.ca/public/Bibliointer/Mono/...
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/380

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.