Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Population biology of eyeflukes in fish from a large fluvial ecosystem : the importance of gulls and habitat characteristics

Marcogliese, D. J. et Compagna, S. et Bergeron, E. et McLaughlin, J.D. (2001). Population biology of eyeflukes in fish from a large fluvial ecosystem : the importance of gulls and habitat characteristics. Canadian Journal of Zoology , 79 . p. 1102-1113. DOI: 10.1139/cjz-79-6-1102.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Spottail shiners (Notropis hudsonius) were monitored for eyeflukes monthly at four sites in the St. Lawrence River, Quebec, from spring through autumn in 1997 and 1998. In general, mean abundance of Diplostomum spp. in the lens of spottail shiners was highest at sites near large ring-billed gull (Larus delawarensis) colonies and was higher in 1998 than in 1997. Population studies demonstrated a major period of recruitment in the late summer – early autumn. Mean abundance increased between November and May, when sampling was logistically not possible, reflecting late-fall or early-spring recruitment. Golden shiners (Notemigonus crysoleucas) and small yellow perch (Perca flavescens) were monitored at a single site (Île aux Ours) in 1997 and 1998. Mean abundance of Diplostomum spp. in the lens of golden shiners at Île aux Ours was higher in 1998 than in 1997. Recruitment occurred in the early summer and between November and May, suggesting late-fall or early-spring transmission. Mean abundance decreased between August and October in both years. Yellow perch at Île aux Ours were infected with four different parasite species in their eyes. Mean abundance of Diplostomum spp. in the vitreous humour or retina increased during the summer and fall and then decreased between the fall and following spring. Diplostomum spp. in the lens increased in abundance in the early summer, and then decreased during the fall. Both Tylodelphys scheuringi and Neascus spp. in the vitreous humour were more abundant in 0+ than in 1+ perch. Mean abundance of T. scheuringi increased over the summer in 1997 and then dropped to zero in the same cohort over winter, suggesting that the parasite lives for only 1 year. Neascus spp. only were found in 1998. Distributional data, together with seasonal information, suggest that habitat characteristics contribute significantly to the abundance of Diplostomum spp. along the St. Lawrence River. Proximity to gull colonies enhances abundance, but higher rates of predation at wetland sites depress abundance and restrict the accumulation of parasites.

L’infection par la douve de l’oeil chez le Queue à tache noire (Notropis hudsonius) a fait l’objet d’un suivi mensuel du printemps à l’automne 1997 et 1998, à quatre sites du fleuve Saint-Laurent, Québec. En général, l’abondance moyenne de Diplostomum spp. dans les cristallins des Queues à tache noire était plus élevée aux sites localisés à proximité des colonies de Goélands à bec cerclé (Larus delawarensis) et était également plus élevée en 1998 qu’en 1997. Les études de populations ont mis en évidence l’existence d’une période de pointe pour le recrutement de Diplostomum spp., à la fin de l’été et au début de l’automne. Des Chattes de l’Est (Notemigonus crysoleucas) et des Perchaudes (Perca flavescens) de petites tailles, échantillonnés à un site (île aux Ours), ont également été examinés en 1997 et 1998. Comme dans le cas de N. hudsonius, l’abondance moyenne de Diplostomum spp. dans les cristallins des Chattes de l’Est à l’île aux Ours était plus élevée en 1998 qu’en 1997. Une première phase de recrutement du parasite s’est produite au début de l’été et une deuxième entre novembre et mai, ce qui semble indiquer une transmission automnale tardive ou printanière hâtive. On a observé une diminution de l’abondance moyenne entre août et octobre au cours des 2 années d’échantillonnage. Les yeux des perchaudes de l’île aux Ours étaient infectés par quatre espèces de parasites. L’abondance moyenne de Diplostomum spp. dans l’humeur vitreuse ou la rétine des perchaudes a subi une augmentation au cours de l’été et de l’automne pour ensuite décroître entre la fin de l’automne et le printemps suivant. Les Diplostomum spp. dans les cristallins ont augmenté en abondance au début de l’été pour ensuite diminuer au cours de l’automne. Tylodelphys scheuringi et Neascus spp. dans l’humeur vitreuse étaient plus abondants chez les perchaudes 0+ par comparaison avec des poissons âgés de 1 an. L’abondance moyenne de T. scheuringi au sein d’une cohorte de perchaudes s’est accrue au cours de l’été 1997 pour ensuite tomber à zéro durant l’hiver, ce qui indique que la longévité de ce parasite n’excède pas 1 année. Des Neascus spp. furent observés uniquement en 1998. Les données relatives à la distribution et aux fluctuations saisonnières de Diplostomum spp. suggèrent que les caractéristiques d’habitat exercent une influence significative sur l’abondance de ce parasite chez les poissons du fleuve Saint-Laurent. Si la proximité des colonies de goélands accroît l’abondance de la douve de l’oeil, les taux de prédation plus élevés des jeunes poissons dans les milieux humides pourraient contribuer à réduire l’abondance et limiter l’accumulation de ce parasite.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Spottail shiners (Notropis hudsonius), Eyeflukes, St. Lawrence River, Diplostomum spp., Ring-billed gull (Larus delawarensis) colonies, Golden shiners (Notemigonus crysoleucas), Yellow perch (Perca flavescens), Île aux Ours, Parasite, Tylodelphys scheuringi, Neascus spp. // Douve de l'oeil, Infection, Queue à tache noire (Notropis hudsonius), Fleuve St-Laurent, Goélands à bec cerclé (Larus delawarensis), Diplostomum spp., Île aux Ours, Chattes de l’Est (Notemigonus crysoleucas), Perchaudes (Perca flavescens), Parasites, Tylodelphys scheuringi, Neascus spp.
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
4. Faune > 4.4. Oiseaux
Date de dépôt: 15 août 2016 20:45
Dernière modification: 15 août 2016 20:45
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/395

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.