Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Impacts de la régularisation du débit des Grands Lacs et des changements climatiques sur l’habitat des poissons du fleuve Saint-Laurent

Mingelbier, M. et Brodeur, P. et Morin, J. (2004). Impacts de la régularisation du débit des Grands Lacs et des changements climatiques sur l’habitat des poissons du fleuve Saint-Laurent. Vecteur Environnement , 37 (6). p. 34-43.

[img]
Prévisualisation
Texte
Mingelbier et al_2004_Niveau eau_habitat des poissons_A.pdf

Télécharger (959kB) | Prévisualisation

Résumé

Le bassin hydrographique des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent abrite des écosystèmes sensibles aux variations du débit et du niveau d’eau. L’objectif général de l’étude était de réaliser une évaluation spatiale précise des impacts sur l’habitat des poissons en eau douce, attribuables aux variations du débit et des niveaux d’eau causés par les changements climatiques et la régularisation du débit sortant du lac Ontario. Les impacts ont été quantifiés sur les habitats de reproduction printaniers du grand brochet (Esox lucius) et de la perchaude (Perca flavescens) et sur les habitats de fin d’été de dix espèces de poissons adultes. La combinaison de modèles d’habitat avec la modélisation numérique 2D a permis de calculer les superficies d’habitat utilisables par les poissons selon différents scénarios de débit. L’ensemble des résultats obtenus pour les habitats de printemps et d’été illustre le large éventail de réponses des poissons aux variables d’habitat, qui elles-mêmes dépendent fortement du débit. Le débit a un impact positif sur les habitats de reproduction printaniers ainsi que sur l’habitat d’été de la plupart des espèces lotiques (vivant dans un écoulement rapide), mais il exerce un effet négatif sur les espèces lentiques (vivant dans un écoulement lent ou nul) dans certaines régions du Saint-Laurent. Nos résultats montrent que les quatre régions du Saint- Laurent réagissent différemment aux variations du débit principalement en raison de la morphologie locale du fleuve. La reconstitution historique des habitats potentiels entre 1960 et 2000 a révélé des effets de la régularisation tantôt négatifs, tantôt positifs sur la quantité d’habitats disponibles, selon l’espèce et la période considérée. Ces résultats suggèrent que le régime hydrologique du Saint-Laurent doit continuer de varier d’une année à l’autre pour satisfaire tour à tour les espèces qui ont des besoins écologiques et des niveaux de tolérance différents. La présente étude démontre également l’importance de considérer les différentes régions du fleuve individuellement pour estimer adéquatement l’impact des variations du débit et pour tester les nouveaux plans de régularisation. Les nouveaux outils développés dans cette étude sont mis à profit pour mieux comprendre la dynamique écosystémique du Saint-Laurent.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Niveau d'eau, Habitat des poissons, Changements climatiques, Grands Lacs, Fleuve St-Laurent, Eau douce, Évaluation spatiale, Régulation du débit, Lac Ontario, Habitats de reproduction, Grand brochet (Esox lucius), Perchaude (Perca flavescens), Modélisation numérique 2D, Espèces lotiques, Espèces lentiques, Dynamique écosystémique du Saint-Laurent
Sujets: 2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
4. Faune > 4.2. Poisson
8. Impacts et monitoring > 8.7. Modélisations et indicateurs
9. Nouvelles pressions > 9.1. Changement climatique
Date de dépôt: 16 août 2016 21:11
Dernière modification: 06 nov. 2016 21:19
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/413

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.