Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Plan de chasse à la sauvagine - secteur lac Saint-Pierre

Ministère de l'Environnement et de la Faune (1998). Plan de chasse à la sauvagine - secteur lac Saint-Pierre. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Ministere de l'Environnement et de la Faune_1998_plan de chasse sauvagine_lac Saint-Pierre_A.pdf

Télécharger (24MB) | Prévisualisation

Résumé

Au cours des 20 dernières années, les actions de l'État en rapport à la sauvagine ont surtout porté sur la protection des habitats et de certaines espèces en raison notamment des priorités conjointement établies par le Canada, les États-Unis et le Mexique dans le cadre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). Ce plan vise à assurer la survie et l'augmentation des populations de sauvagine en Amérique du Nord et la conservation des habitats dont dépend leur survie. À ce titre, le Plan conjoint des habitats de l'Est (PCHE), lancé sous l'égide du PNAGS, identifiait le lac Saint-Pierre comme une zone importante pour la sauvagine à l'échelle nationale et internationale. Plusieurs actions visant la protection, l'amélioration ou la restauration des habitats de la sauvagine ont donc été entreprises au cours de la dernière décennie dans cette région. Bien que les mesures appliquées dans le cadre du PNAGS aient contribué à augmenter les effectifs de sauvagine en tant que ressource cynégétique, on a constaté au cours des dernières décennies que de plus en plus de gens abandonnent la chasse au gibier d'eau au Québec. Cette tendance fut également constatée à l'échelle du continent nord-américain. Ce désintéressement s'est sans doute traduit par une réduction des retombées économiques associées à cette activité. À ce chapitre, on a constaté que le nombre de permis vendus pour la chasse à la sauvagine est passé de 76 133 en 1980 à 31 409 en 1997, ce qui représente une diminution de 57,8 %. Parmi les raisons invoquées pour expliquer cette situation, on cite de façon générale les coûts liés à la pratique de l'activité, l'augmentation de l'âge des chasseurs combinée à une diminution du recrutement, la complexité de la réglementation et la diversification des activités de loisir. Aussi, la chute du nombre de permis vendus malgré une augmentation apparente du gibier amène à porter un jugement de valeur sur la qualité du sport de chasse à la sauvagine. Dans ce contexte il importe de développer des outils de gestion de l'activité destinés à en accroître les retombées et à augmenter l'accès à la ressource pour permettre aux chasseurs de tirer le meilleur profit possible des stocks d'oiseaux migrants et de conserver un intérêt pour la pratique de ce sport. Le présent document qui s'inscrit dans cette foulée fait suite au Plan de conservation et de mise en valeur des habitats et de la faune de la région du lac Saint-Pierre. Il actualise et résume les connaissances existantes concernant la problématique de la chasse aux oiseaux migrateurs en périphérie du lac Saint-Pierre. Sans être exhaustif dans tous ses aspects, ce document vise à approfondir les éléments de la problématique qui doivent être solutionnés par des mesures orientées sur l'amélioration de la qualité de la chasse aux oiseaux migrateurs. À ce titre, l'emphase a été mise sur les problèmes et les mesures qui touchent davantage la collectivité que l'individu.

Type de document: Publication gouvernementale
Éditeur: Direction de la faune et des Habitats, Direction régionale de la Mauricie Bois-Francs, Direction régionale de Lanaudière, Direction régionale de la Montérégie
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: PNAGS, PCHE, Sauvagine, Conservation des habitats, Lac Saint-Pierre, Chasse au gibier d'eau, Oiseaux migrateurs, Retombées économiques
Sujets: 4. Faune > 4.4. Oiseaux
7. Usages > 7.2. Chasse
Date de dépôt: 16 août 2016 23:24
Dernière modification: 07 nov. 2016 02:04
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/418

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.