Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Facteurs déterminant la répartition spatiale et l'abondance des stades larvaire et juvénile de la perchaude dans l'écosystème fluvial du Lac Saint-Pierre (Québec)

Paradis, Y. (2006). Facteurs déterminant la répartition spatiale et l'abondance des stades larvaire et juvénile de la perchaude dans l'écosystème fluvial du Lac Saint-Pierre (Québec). [Thèse universitaire]

[img]
Prévisualisation
Texte
Paradis_2006_perchaude_larves_Lac St-Pierre_A.pdf

Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Espèce emblématique du lac Saint-Pierre, la perchaude (Perca flavescens) revêt une importance économique considérable au Québec et dans les régions limitrophes des Grands Lacs. Au lac Saint-Pierre, où la perchaude subit une intense pression d'exploitation par la pêche sportive et commerciale, il est essentiel de mieux comprendre l'écologie des jeunes stades, car par leur abondance et leur condition, ils déterminent l'avenir des pêcheries futures. L'objectif principal de cette étude était de documenter l'habitat préférentiel des jeunes stades de la perchaude et de caractériser les facteurs biotiques et abiotiques influençant leur répartition spatiale et leur abondance au lac Saint-Pierre (Chapitre II). Afin d'assurer l'estimation de l'abondance des jeunes stades de la perchaude et de quantifier les facteurs environnementaux qui affectent ces derniers, nous avons également développé et validé une technique d'échantillonnage propre aux stades larvaire et juvénile de la perchaude (Chapitre III). Finalement, nous nous sommes intéressés aux techniques de préservation des échantillons de l'ichtyofaune en quantifiant l'effet de différentes méthodes de préservation sur les jeunes stades de la perchaude, et en développant des équations pour convertir les données morphométriques préservées (longueur et poids) en données morphométriques initiales (Chapitre IV). Deux périodes de quinze jours en mai (stade larvaire) et en juillet (stade juvénile) ont été sélectionnées pour échantillonner au lac Saint-Pierre dans les baies de Maskinongé (rive nord) et Fer à Cheval (rive sud). La régression logistique a été utilisée pour déterminer les variables influençant la probabilité de présence des jeunes stades de la perchaude (distribution) et la régression linéaire multiple a été utilisée pour quantifier les variables affectant l'abondance des jeunes perchaudes. Chez les stades larvaires, le pouvoir prédictif des modèles de régression logistique était élevé, et la répartition spatiale était corrélée à la vitesse des vents et au type de substrat. L'abondance des larves de perchaude était expliquée par la profondeur et la densité de végétation submergée. Chez les stades juvéniles de la perchaude, la répartition spatiale des individus était corrélée à la vitesse des vents, à la densité de végétation submergée, à la conductivité et à la température de l'eau. L'abondance des juvéniles était quant à elle déterminée par la vitesse et la direction des vents, le substrat, la densité de végétation submergée et la profondeur. Nos résultats suggèrent que les facteurs influençant la répartition spatiale et l'abondance des jeunes perchaudes de l'année dépendent du stade ontogénique observé.

Type de document: Thèse universitaire
Éditeur: Université du Québec à Trois-Rivières
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Perchaude, Lac St-Pierre, Économie, Exploitation, Habitat préférentiel
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
7. Usages > 7.1. Pêche
8. Impacts et monitoring > 8.4. Population de perchaude
Date de dépôt: 17 août 2016 23:44
Dernière modification: 05 nov. 2016 15:41
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/457

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.