Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Variations de la croissance, de l’alimentation et de la composition spécifique des jeunes perchaudes de l’année (Perca flavescens) dans un lac fluvial, fleuve Saint-Laurent

Théberge, M. (2008). Variations de la croissance, de l’alimentation et de la composition spécifique des jeunes perchaudes de l’année (Perca flavescens) dans un lac fluvial, fleuve Saint-Laurent. [Thèse universitaire]

[img]
Prévisualisation
Texte
Theberge_2008_perchaude_croissance_alimentation_composition spécifique_A.pdf

Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La croissance des jeunes au cours des premiers stades de vie est décisive pour la survie des poissons et le recrutement des populations. Les variables telles que la longueur atteinte et la quantité de réserves lipidiques accumulées à la fin de la saison de croissance sont donc cruciales pour la survie hivernale des jeunes de l'année. Puisque les facteurs abiotiques influencent la croissance, nous avons étudié l'effet de gradients environnementaux dans le fleuve Saint-Laurent (Québec, Canada) sur la croissance des jeunes perchaudes de l'année (Perca flavescens). Les différences de longueur et de poids des perchaudes entre les sites ont été mises en relation avec leur alimentation et leur composition spécifique (eau, lipides et protéine) durant cinq périodes au cours de la première saison de croissance. Nos résultats indiquent que les différences de croissance retrouvées à chacune des périodes sont reliées à l'alimentation des perchaudes, qui diffère localement et qui évolue pendant la saison estivale, passant. du zooplancton au zoobenthos. La longueur des proies ingérées a augmenté progressivement pendant l'été, mais ne différait pas entre les sites échantillonnés. En été et en automne, les différences de croissance n'étaient pas liées à la composition spécifique des perchaudes. Cependant, la quantité d'eau et de lipides dans les muscles ainsi que la proportion en eau autour du tube digestif ont diminué au cours de l'été. L'alimentation des perchaudes explique respectivement 13,3 et Il,0 % de la variation du poids des poissons en juin et en juillet, alors que l'eau contenue dans les muscles explique 9,8 et 23,5 % de la variation du poids des poissons en juin et août, et 41,7 % en octobre. Nos résultats indiquent que, malgré les différences de longueur et de poids des perchaudes observées entre les sites au cours de la saison de croissance, leurs conditions physiologiques étaient comparables en automne. Notre étude illustre donc qu'en dépit des variations reliées aux conditions environnementales, qui sont bien reflétées au cours de l'été par des différences locales dans l'alimentation et la croissance des jeunes perchaudes de l'année, aucune différence n'a été observée à la fin de la saison dans la composition spécifique des perchaudes ni dans leur condition physiologique. Ces résultats suggèrent que les perchaudes peuvent s'adapter à différentes conditions environnementales entre le début et la fin de la première saison de croissance par des processus de croissance compensatoire.

Type de document: Thèse universitaire
Éditeur: Université du Québec à Trois-Rivières
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Jeunes de l'année, Perchaude, Croissance, Alimentation, Composition spécifique
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
8. Impacts et monitoring > 8.4. Population de perchaude
Date de dépôt: 23 août 2016 21:28
Dernière modification: 05 nov. 2016 15:46
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/544

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.