Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Les biomarqueurs moléculaires et les apports aquatiques de mercure au Lac Saint-Pierre par les rivières Yamaska, St-François et le Fleuve St-Laurent: bilan des apports et impact de l'érosion des terres agricoles

Caron, S. (2007). Les biomarqueurs moléculaires et les apports aquatiques de mercure au Lac Saint-Pierre par les rivières Yamaska, St-François et le Fleuve St-Laurent: bilan des apports et impact de l'érosion des terres agricoles. [Thèse universitaire]

[img]
Prévisualisation
Texte
Caron_2007_mercure_terres agricoles_A.pdf

Télécharger (11MB) | Prévisualisation

Résumé

La présente recherche s'inscrit dans une vaste étude interdisciplinaire menée dans la région du Lac St-Pierre sous l'initiative COMERN, un réseau pancanadien ayant pour objectif principal d'améliorer la compréhension générale du cycle biogéochimique du mercure (Hg) dans les écosystèmes et de l'exposition au Hg dans les communautés consommatrices de poissons. Les objectifs de cette étude se présentent en deux volets. Dans un premier temps, les flux d'entrée de Hg mesurés mensuellement au Lac St-Pierre, entre avril 2003 et avril 2004, montrent des variations temporelles importantes. Les apport atteignent un maximum au printemps ainsi qu'en hiver. Bien que les concentrations de Hg soient généralement faibles, les forts débits, lors d'épisodes de précipitations, font en sorte d'apporter des quantités significatives de Hg vers le Lac St-Pierre. Entre avril 2003 et 2004, les rivières Yamaska et St-François ont apporté respectivement 17,6 kg et 6,2 kg de Hg (sous la forme particulaire et dissoute) au Lac St-Pierre. Quant au fleuve St-Laurent, sa charge de Hg, en amont du Lac St-Pierre était de 259 kg. En parallèle, une étude de la dynamique de la matière organique terrigène, par l'analyse des composés organiques à l'échelle moléculaire (biomarqueurs ligneux), en relation avec les apports de Hg au Lac St-Pierre, a été effectuée dans le but de retracer les sources du Hg présent dans le milieu aquatique. Un des indicateurs utilisés, lambda (À), représente la somme des syringiles (S), vanillyles (V) et cynamiles (C) pour 100 mg de carbone organique. Également, l'abondances relative de S, V et C dans la M.O. terrigène a permis d' utiliser les rapports S/V et C/V afin de différencier les sols agricoles des sols forestiers en plus de différencier l'horizon organique de l'horizon inorganique à l'intérieur d'un même sol. Pour les deux tributaires du Lac St-Pierre, une forte corrélation entre les apports de Hg associé à la matière en suspension et les apports de Lambda provenant des terres agricoles a été identifiée (Yamaska : r2=0,86; St-François: r2=0,95). Pour le fleuve St-Laurent, une forte corrélation a aussi été identifiée dans le cas de la masse d'eau nord (r2=0,76). Dans le cas de la masse d'eau sud, la relation est plus faible (r2=0,47). Cette étude a permis de mettre en évidence l'importance de l'érosion des terres agricoles en tant que vecteur pour le transport de Hg vers le Lac St-Pierre. Les résultats de cette étude ont une importance significative pour la prise de décision en ce qui concerne la gestion des terres agricoles, en regard de la protection des sols contre l'érosion.

Type de document: Thèse universitaire
Nombre de pages: 66
Éditeur: Université du Québec à Montréal
Lieu de publication: Montréal
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Lac Saint-Pierre, Mercure, Apports, Biomarqueurs, Santé, Érosion
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
Date de dépôt: 27 sept. 2016 14:07
Dernière modification: 09 nov. 2016 21:15
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/598

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.