Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Impacts environnementaux et sociaux du transport maritime dans la région des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent

English, G. et Hackston, D. C. (2013). Impacts environnementaux et sociaux du transport maritime dans la région des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent. [Rapport – bilan]

[img]
Prévisualisation
Texte
English_2013_Impacts-Comparison-ExSum-FR_A.pdf

Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

Le présent rapport vise à fournir aux intervenants du milieu maritime, aux planificateurs des transports et aux responsables des politiques gouvernementales une évaluation des incidences environnementales et sociales potentielles dans l’hypothèse où des marchandises transportées par des navires dans le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent seraient transportées plutôt par la route ou le rail. L’étude examine les incidences externes permettant des comparaisons entre trains, camions et navires sur les plans suivants: consommation de carburant; émissions de gaz à effet de serre (GES); émissions de principaux contaminants atmosphériques (PCA); congestion des voies de circulation; infrastructure; nuisances acoustiques. L’étude n’aborde pas toutes les incidences externes possibles, mais plutôt les incidences principales qui sont communes aux trois modes de transport de surface et permettent une comparaison. Tous les modes ont eu des incidences dans le passé qui ne sont pas prises en compte dans une évaluation des impacts supplémentaires de changements futurs dans le trafic. Par exemple, le mode maritime a déjà eu des incidences importantes du fait d’espèces aquatiques envahissantes; des mesures ont été prises pour les éviter à l’avenir. L’infrastructure routière et ferroviaire a aussi eu dans le passé d’importantes répercussions pour les habitats fauniques, mais ne laisse pas entrevoir de nouvelles incidences notables en fonction de changements futurs dans le trafic; ces incidences ne sont pas examinées dans la présente étude. Le fait que des animaux sauvages continuent d’être tués sur les routes et les chemins de fer, les feux de forêt parfois déclenchés par l’activité ferroviaire et l’incidence incertaine de l’activité maritime sur l’érosion des rives sont des exemples d’incidences externes liées à des changements dans le trafic qui ne sont pas quantifiées dans la présente étude faute de données adéquates ou de certitudes scientifiques. Pour accomplir la présente analyse, un consortium binational d’intervenants du secteur public et du secteur privé du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent a retenu les services des consultants en matière de transports du Research and Traffic Group de l’Ontario (Canada). Le Research and Traffic Group a mené à bien de nombreuses études sur la sécurité et l’environnement dans le contexte des transports ferroviaires, routiers et maritimes pour des organismes des gouvernements fédéral et provinciaux du Canada ainsi que pour des gouvernements étrangers. Le projet a été supervisé par un comité directeur d’intervenants, dont WWF-Canada et Transports Canada.

Type de document: Rapport – bilan
Nombre de pages: 20
Éditeur: Research and Traffic Group
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Transport maritime, Grands Lacs, Fleuve Saint-Laurent, Incidences environnementales, Incidences sociales, Comparaisons entre trains, camions et navires
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.6. Économie, emplois, biens et services
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
6. Milieu humain > 6.3. Navigation commerciale
8. Impacts et monitoring
Date de dépôt: 01 oct. 2016 15:52
Dernière modification: 10 nov. 2016 00:13
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/637

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.