Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Petits pays et grands ensembles : les articulations du monde rural au XIXe siècle : l'exemple de Berthierville et de Louiseville

Morneau, J. (1998). Petits pays et grands ensembles : les articulations du monde rural au XIXe siècle : l'exemple de Berthierville et de Louiseville. [Thèse universitaire]

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Cette étude cherche à rendre compte de la diversification et de la complexification de la société rurale au XIXe siècle, période marquée par l'expansion de l'économie de marché dans les campagnes et leur industrialisation, et ce, à partir de l'exemple du pays saint-pierrais. Elle prend appui sur une démarche axée sur l'observation des liens entre différents phénomènes, et des articulations entre des entités spatiales qui, par les relations qu'elles entretiennent, forment un ensemble cohérent et structuré, ainsi que sur l'exploitation d'un large éventail de sources manuscrites et imprimées, tant quantitatives que qualitatives. Les manifestations de cette profonde transformation sont d'abord perceptibles dans ce qui constitue les principales bases de l'économie de la région du lac Saint-Pierre: l'agriculture et les activités industrielles. Tôt dans le siècle, l'agriculture saint-pierraise s'engage dans la commercialisation de ses productions végétales et animales tout en continuant à répondre aux besoins des familles paysannes, et se mécanise, ce dernier processus s'accélérant dans le second demi-siècle. Son intégration à l'économie de marché est poussée un cran plus loin avec l'émergence des industries sucrière et laitière dans le dernier quart du siècle. La première ne donne pas les résultats escomptés cependant que la seconde va croître rapidement, le nombre de beurreries et de fromageries se multipliant en peu d'années. Pour leur part, les activités industrielles vont connaître une forte poussée tout au long du siècle. En effet, d'une décennie à l'autre, le nombre d'équipements de production ne cesse d'augmenter, ce qui contribue à donner une nouvelle configuration à la socioéconomie saint-pierraise et à diversifier et à intensifier les rapports villes-campagnes. L'industrialisation de la région ne se caractérise pas seulement par l'implantation de grandes organisations plus avancées sur le plan technologique et mobilisant un grand nombre de travailleurs, mais également par la persistance des petites unités de production qui s'ajustent constamment aux conditions du marché. Le phénomène des industries rurales n'a pas atteint partout la même ampleur. En effet, certaines paroisses rurales vont en abriter un plus grand nombre que d'autres. Berthierville et Louiseville comptent parmi celles-là. Déjà dans la première moitié du siècle, ces deux localités font figure de petits pôles industriels en milieu rural. D'abord constituée de moulins et surtout de boutiques d'artisan de divers types, leur armature industrielle va s'étoffer et se complexifier avec la venue de moyennes et de grandes installations de production dans le second demi-siècle. Mais en raison du contexte économique défavorable dans lequel elles évoluent et du mode de financement sur lequel elles reposent qui ne permet pas de véritable développement d'échelle, plusieurs de ces organisations n'ont eu qu'une existence éphémère. L'affirmation du fait industriel à Berthierville et Louiseville s'est doublée d'une croissance villageoise vigoureuse. En l'espace de quelques décennies, soit de 1766, année de sa naissance, et 1831, l'aire villageoise berthelaise a vu sa population passée de quelques dizaines d'habitants à un peu moins de 1 500. En 1881, celle-ci franchit le cap des 2500 habitants pour ensuite chuter. Pour sa part, l'aire villageoise louisevillienne, née au début du XIXe siècle, va compter jusqu'à un peu plus de 2 600 habitants en 1891. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette croissance villageoise, dont les industries rurales. Celles-ci ont contribué à consolider les assises villageoises, favorisé son extension continue dans l'espace et à élargir la structure socioprofessionnelle de sa population. Tous ces changements dans le pays saint-pierrais au siècle dernier tiennent pour une bonne part à l'intensification de la vie de relation sous toutes ses formes, une des manifestations de la montée de l'économie de marché. L'étude des déplacements définitifs, saisonniers ou de brève durée, des activités reliées à l'eau comme la navigation, le trafic dans les ports du pourtour du lac, la pêche, et des relations d'affaires examinées à travers les prêts hypothécaires contractés auprès de sociétés de construction, et les liens entre des fabricants et des commerçants de la région et leurs créanciers, révèle que chaque localité de l'espace du lac Saint-Pierre entretient des relations soutenues avec celles des environs immédiats et les autres de la région. À une autre échelle, nos observations tendent à montrer que le pays saint-pierrais établit des contacts de plus en plus continus avec la partie méridionale de la vallée laurentienne, s'insérant ainsi progressivement dans la zone d'influence sans cesse grandissante du pôle montréalais. En scrutant des phénomènes qui appartiennent à des structures différentes, mais qui s'enchevêtrent les uns dans les autres, les espaces de relation dans lesquels ils s'inscrivent et contribuent à nourrir, nous voulons rendre compte d'une dynamique qui témoigne de la transformation de plus en plus marquée du monde rural au siècle dernier.

Type de document: Thèse universitaire
Nombre de pages: 552
Éditeur: Université du Québec à Trois-Rivières
Lieu de publication: Trois-Rivières
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Société rurale au XIXe, Économie de marché, Industrialisation, Région du lac St-Pierre, Agriculture, Activités industrielles, Berthierville, Louiseville
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.4. Divisions administratives MRC
6. Milieu humain > 6.1. Histoire
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
6. Milieu humain > 6.4. Industrialisation
Date de dépôt: 04 oct. 2016 00:53
Dernière modification: 04 oct. 2016 00:59
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/645

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.