Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Lithostratigraphie du Quaternaire de la vallée du Saint-Laurent : méthode, cadre conceptuel et séquences sédimentaires

Occhietti, S. (1990). Lithostratigraphie du Quaternaire de la vallée du Saint-Laurent : méthode, cadre conceptuel et séquences sédimentaires. Géographie physique et Quaternaire , 44 (2). p. 137-145. DOI: 10.7202/032813ar.

Ce document n'est pas hébergé sur Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre.

Résumé

Les dépôts du Pléistocène moyen et supérieur de la vallée du Saint-Laurent sont disposés selon une ordonnance caractéristique d'une vallée tectoniquement stable, périodiquement envahie par des glaces allochtones et inondée par des lacs glaciaires et des mers glacio-isostatiques. Chaque cycle climatique majeur est à l'origine d'une séquence sédimentaire composée de dépôts de type fluviatile, lacustre ou glaciolacustre, progression glaciaire, glaciaire, retrait glaciaire, glaciolacustre et marin. La base de chaque séquence est emboîtée par érosion fluviatile dans les séquences antérieures ou leurs témoins. L'érosion résulte du relèvement glacio-isostatique et de variations du niveau eustatique. Cette disposition générale explique: 1) l'homotaxie des unités laminées, des tills et des sédiments fluviatiles; 2) l'affleurement approximativement aux mêmes altitudes des faciès laminés et sableux d'âges différents; et 3) l'existence de buttes témoins d'unités plus anciennes enfouies sous les formations plus récentes. L'inventaire exhaustif des faciès, l'identification des unités par des critères intrinsèques et un inventaire palynologique systématique en cours ont permis: 1 ) de distinguer plusieurs types de rythmites indépendamment de leur position stratigraphique apparente (Varves de Deschaillons, Rythmites du Saint-Maurice et rythmites de Leclercville); 2) de découvrir une unité marine antérieure aux Sédiments de Saint-Pierre (Argile de La Pérade) et 3) de mettre en évidence des variations de la dynamique glaciaire pendant les phases d'englaciation et de déglaciation. D'après ces données et les données publiées, les dépôts quaternaires de la vallée peuvent être subdivisés en au moins trois séquences sédimentaires majeures avec englaciation, disposées entre l'Illinoien et le Wisconsinien supérieur, et d'au moins quatre unités fluviatiles et fluviolacustres représentatives de l'optimum climatique de l'Interglaciaire sangamonien, de deux épisodes intermédiaires et de l'Holocène.

The Quaternary lithostratigraphy of the St.Lawrence Valley: method, conceptual framework and sedimentary sequences. Since at least the Middle Pleistocene, the St. Lawrence Valley has been tectonically stable, periodically invaded by allochtonous ice, depressed by glacioisostasy, and flooded by glacial lakes and postglacial seas. The arrangement of the Quaternary deposits in the valley is related to this general setting of events. Sedimentary sequences composed of fluvial, lacustrine or glaciolacustrine, englacial, glacial, deglacial, glaciolacustrine and marine deposits are deposited during every main climatic cycle. The base of a sequence is inset into previous sequences, or their remnants, by cut and fill processes related to isostatic rebound and eustatic sea level changes. This general setting explains : 1 ) the homotaxy of the laminated units, of the tills and the sandy fluvial sediments: 2) the outcrops, at closely the same elevations, of laminated and sandy units of different ages; and 3) the outliers of some older units concealed by younger deposits. As a result of an exhaustive review of faciès, of the identification of laminated units by intrinsic characters, and of a systematic and on going inventory of the pollen content, it has been possible : 1 ) to differentiate several rhythmites units (Deschaillons Varves, St. Maurice Rhythmites and Leclercville rhythmites) without using the apparent stratigraphie position; 2) to discover a marine unit older than the St. Pierre Sediments (La Pérade Clay) ; and 3) to put in evidence a complex ice dynamic during glacial invasion and ice retreat episodes. According to published and original data, the Quaternary deposits of the valley can be subdivided at least into three main sedimentary sequences of glacial units, laid down from the lllinoian to the Late Wisconsinan ; and at least four fluvial and fresh water sequences deposited during the climatic optimum of the Sangamonian Interglaciation, two intermediate intervals, and the Holocene.

Type de document: Article scientifique
Statut du texte intégral: Autre
Mots-clés libres: Dépôts du Pleistocene, Vallée du St-Laurent, Cycle climatique, Érosion // Quaternary lithostratigraphy, St. Lawrence Valley, Middle Pleistocene, Glacial invasion
Sujets: 2. Milieu physique > 2.2. Physiographie
2. Milieu physique > 2.3. Climatologie
Date de dépôt: 05 oct. 2016 00:45
Dernière modification: 05 oct. 2016 00:45
URL officiel: http://id.erudit.org/iderudit/032813ar
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/655

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.