Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Cadres pour la gestion des zones humides d'importance internationale et autres zones humides

Ramsar (2000). Cadres pour la gestion des zones humides d'importance internationale et autres zones humides. [Documents régionaux]

[img]
Prévisualisation
Texte
RAMSAR_2000_Guide_gestion_zones_humides_A.pdf

Télécharger (20MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans le cadre de la Convention de Ramsar, les deux concepts d’utilisation rationnelle et d’inscription de sites sont tout à fait compatibles et se renforcent mutuellement. Les Parties contractantes sont censées désigner des sites pour la Liste des zones humides d’importance internationale, dont le choix «devrait être fondé sur leur importance internationale du point de vue écologique, botanique, zoologique, limnologique ou hydrologique» (Article 2.2), et les Parties contractantes «élaborent et appliquent leurs plans d’aménagement de façon à favoriser la conservation des zones humides inscrites sur la Liste et, autant que possible, l’utilisation rationnelle des zones humides de leur territoire» ( Article 3.1). La COP3 de Ramsar (1987) a défini ainsi l’utilisation rationnelle des zones humides: «utilisation durable au bénéfice de l’humanité, d’une manière qui soit compatible avec le maintien des propriétés naturelles de l’écosystème». Le Plan stratégique adopté à la COP6 met sur un pied d’égalité «utilisation rationnelle» et «utilisation durable». Les Parties contractantes à la Convention reconnaissent également que les zones humides, par leurs fonctions écologiques et hydrologiques, fournissent des services, des produits et des avantages précieux dont jouissent et dépendent les populations humaines. En conséquence, la Convention encourage les pratiques qui garantiront que toutes les zones humides, et en particulier celles qui sont inscrites sur la Liste de Ramsar, continueront d’assurer ces fonctions et valeurs pour les générations futures ainsi que pour la conservation de la diversité biologique. L’Article 3.2 de la Convention stipule: «chaque Partie contractante prend les dispositions nécessaires pour être informée dès que possible des modifications des caractéristiques écologiques des zones humides situées sur son territoire et inscrites sur la Liste, qui se sont produites, ou sont en train ou susceptibles de se produire». Les Parties contractantes sont censées gérer leurs sites Ramsar de manière à maintenir les caractéristiques écologiques de chaque site et, ce faisant, de maintenir les fonctions écologiques et hydrologiques essentielles qui, au bout du compte, fournissent les «produits, fonctions et propriétés». Les caractéristiques écologiques sont donc un facteur indicateur de la «santé» de la zone humide et les Parties contractantes ont l’obligation, au moment de l’inscription, de décrire le site à l’aide de la Fiche descriptive Ramsar approuvée (voir section II), en assez grand détail pour que cette description puisse servir de référence à la surveillance ultérieure qui permettra de détecter tout changement dans les caractéristiques écologiques et hydrologiques. Les changements dans les caractéristiques écologiques qui se produisent indépendamment des variations naturelles peuvent être le signe que les utilisations d’un site, ou les activités extérieures qui ont un impact sur le site, ne sont pas durables et peuvent entraîner la dégradation des processus naturels et, en conséquence, la rupture, à terme, du fonctionnement écologique, biologique et hydrologique de la zone humide. La Convention de Ramsar a élaboré des instruments de surveillance des caractéristiques écologiques (voir Sections IV et V) et d’élaboration des plans de gestion pour les zones humides d’importance internationale (voir Section III). Toutes les Parties contractantes ont été invitées à préparer des plans de gestion et, dans ce contexte, à tenir compte de questions telles que l’impact des activités anthropiques sur les caractéristiques écologiques de la zone humide, les valeurs économiques et socioéconomiques du site (en particulier pour les communautés locales), et les valeurs culturelles associées au site. Les Parties contractantes ont également été vivement encouragées à inclure, dans leurs plans de gestion, une procédure de surveillance régulière et rigoureuse visant à détecter les changements dans les caractéristiques écologiques (Résolution VII.10, voir Annexe VI). La Figure 1 (extraite de Ramsar COP7 DOC. 25) présente, en résumé, le dossier intégré que la Convention de Ramsar a préparé pour aider toutes les Parties contractantes à s’acquitter de leurs obligations et à garantir le maintien des caractéristiques écologiques des zones humides d’importance internationale qu’elles ont inscrites sur la Liste de Ramsar. Conçu dans ce but particulier, le Cadre de gestion des sites peut être appliqué à toutes les zones humides. Toutes les Parties contractantes et tous les acteurs locaux sont invités à appliquer ces «outils» à ces sites également. Dans le présent Manuel, les différents chapitres examinent chaque élément du Cadre de gestion des sites en détail et renvoient aux décisions pertinentes prises par les différentes sessions de la Conférence des Parties contractantes en la matière. Les résolutions et recommandations pertinentes sont reproduites dans les annexes aux fins de référence.

Type de document: Documents régionaux
Type de documents régionaux: Guide-outil
Titre de l'événement: Manuel Ramsar pour l'utilisation rationnelle des zones humides
Nombre de pages: 60
Statut du texte intégral: Public
Titre de l'événement: Manuel Ramsar pour l'utilisation rationnelle des zones humides
Mots-clés libres: Sites Ramsar, Fiche descriptive Ramsar, Cadre de gestion, Zones humides, Fonctions écologiques, Programme de surveillance, Cadre d'évaluation des risques, Étude d'impact
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
3. Végétation, milieux humides > 3.2. Herbier aquatique
3. Végétation, milieux humides > 3.3. Marais
3. Végétation, milieux humides > 3.4. Prairie humide
3. Végétation, milieux humides > 3.5. Marécage
Date de dépôt: 29 nov. 2016 00:31
Dernière modification: 29 nov. 2016 00:31
ISBN: ISBN:2-940073-28-7
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/803

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.