Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Portrait-diagnostic-Plan d'action. Plan de conservation et de mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie

Tardy, G. (2012). Portrait-diagnostic-Plan d'action. Plan de conservation et de mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie. [Documents régionaux]

[img]
Prévisualisation
Texte
Tardy_2012_conservation_delta_Lanoraie_Lanaudière_A.pdf

Télécharger (14MB) | Prévisualisation

Résumé

Le complexe tourbeux du delta de Lanoraie est situé au sud de la région de Lanaudière. Ce dernier couvre une superficie de plus de 7700 hectares et est l’un des plus grands milieux humides intérieurs de toutes les basses terres du Saint-Laurent. D’origine deltaïque, cet écosystème constitue les vestiges d’anciens chenaux du fleuve Saint-Laurent que la végétation a peu à peu comblés. Il est maintenant composé d’une série de milieux humides plus ou moins indépendants les uns des autres, d’où son appellation de complexe de milieux humides. De nature essentiellement forestière, cet écosystème comporte aussi des étendues plus ouvertes. On y trouve ainsi un continuum de milieux ombrotrophes et minérotrophes de même que des milieux ouverts et forestiers. Cette mosaïque de paysages offre donc une rare diversité d’habitats pour plusieurs espèces fauniques et floristiques dont certaines sont désignées en péril ou en voie de l’être. Agissant comme une éponge, ce milieu naturel particulier constitue notamment une réserve hydrique d’une grande importance aux niveaux social et économique. Cette réserve en eau est en effet une richesse naturelle importante pour les municipalités environnantes. Localisées sur un ancien delta, plusieurs municipalités adjacentes vivant de l’agriculture, dont les sols agricoles sont constitués de matériaux sableux friables, dépendent de cette ressource pour irriguer leurs terres. Sa disparition entraînerait de ce fait des pertes énormes tant au niveau biologique qu’économique. Puisqu’il est localisé en plein coeur de l’écoumène québécois, le complexe tourbeux du delta de Lanoraie fait face à une multitude de pressions anthropiques qui menacent son intégrité écologique. À titre d’exemple, les activités agricoles et l’étalement urbain favorisent sa fragmentation fragilisant ainsi les échanges écosystémiques entre les différents habitats naturels. Dans le but de contrer ce phénomène, plusieurs actions ont été mises de l’avant par différents intervenants régionaux et provinciaux. En 1994, le gouvernement du Québec a protégé 5,3% du territoire en octroyant le statut de Réserve écologique à l’un des secteurs prioritaires pour la conservation (Réserve écologique des Tourbières-de-Lanoraie). Les terres protégées par la Société pour la conservation de la tourbière de Lanoraie (SCTL) représentent à elles seules près de 6%. Les propriétés acquises par l’organisme sont en partie enclavées dans le secteur marécageux de la rivière Saint-Joseph et adjacentes à la Réserve écologique, ce qui leur procure davantage d’importance au niveau de l’échelle de protection puisqu’elles constituent une barrière contre les activités anthropiques avoisinantes. De plus, un protocole d’entente visant la conservation et la mise en valeur du complexe tourbeux du delta Lanoraie a récemment été signé entre les MRC de D’Autray et L’Assomption, les ministères des Ressources naturelles et de la Faune et du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et l’Agence régionale de mise en valeur des forêts privées de Lanaudière. Les municipalités de Saint-Paul et de Saint-Thomas, de la MRC de Joliette, se sont récemment jointes à l’entente réunissant ainsi la majorité des gestionnaires du territoire. La signature de ce protocole a initié plusieurs actions dont l’interdiction du drainage et de changement de couvert forestier dans les limites du complexe tourbeux ainsi que la réalisation du présent plan de conservation et de mise en valeur pour l’ensemble du territoire (PCMV). Les résultats obtenus suite à la phase 1 du PCMV, soit la réalisation d’un portrait-diagnostic, sont éloquents. Il est en effet clairement démontré que le milieu est affecté de toutes parts par de très fortes pressions d’origine anthropique. De plus, l’établissement du portrait et l’analyse temporelle effectués ont permis d’établir qu’il existe une croissance des perturbations dans le temps. En effet, les résultats affichent des pertes définitives et des zones de perturbations majeures allant de 8% en 1979 à 31% aujourd’hui. Cette tendance représente une perte définitive et/ou des perturbations majeures de l’ordre de 0,75 km2 annuellement. À ce rythme, la totalité des écosystèmes contenus dans le complexe tourbeux du delta de Lanoraie aura disparu d’ici l’an 2081 (70 ans). Suite à ce constat, le comité de conservation et de mise en valeur, sur lequel 16 organisations ont siégés, a établi 46 actions de conservation et de mise en valeur jugées prioritaires. Ces actions sont réparties selon sept catégories : 1) gestion ; 2) conservation et protection, 3) communication et sensibilisation ; 4) restauration ; 6) réglementation ; 6) mise en valeur ; et 7) recherche d’informations. Afin d'être mise en oeuvre, chacune des actions devra être prise sous la responsabilité d'un ou plusieurs représentants d'organisation sur une base volontaire. Lorsqu’un organisme prend la responsabilité d’une action, il sera membre du comité de mise en oeuvre. La création de ce comité est prévue à l’article 2.4 du protocole d’entente et représente la première action du plan d’action.

Type de document: Documents régionaux
Type de documents régionaux: Plan-carte
Titre de l'événement: Portrait diagnostic - Plan d'action
Nombre de pages: 202
Éditeur: Comité de conservation et de mise en valeur du complexe tourbeux du delta de Lanoraie
Statut du texte intégral: Public
Titre de l'événement: Portrait diagnostic - Plan d'action
Mots-clés libres: Complexe de milieux humides, Conservation, Protection, Mise en valeur, Réserve hydrique, Agriculture, Pressions anthropiques, Réserve écologique des Tourbières-de-Lanoraie, Restauration, Sensibilisation, Recherche
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.5. Société, qualité de vie, santé, sécurité
1. Laboratoire de développement durable > 1.6. Économie, emplois, biens et services
1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
3. Végétation, milieux humides
5. Aménagements > 5.2. Conservation de l’habitat
5. Aménagements > 5.6. Projets de mise en valeur
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
6. Milieu humain > 6.5. Urbanisation
Date de dépôt: 06 déc. 2016 14:45
Dernière modification: 06 déc. 2016 14:45
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/904

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.