Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Les pesticides dans quelques tributaires de la rive nord du Saint-Laurent: Rivières L'Assomption, Bayonne, Maskinongé et du Loup

Giroux, I. (2007). Les pesticides dans quelques tributaires de la rive nord du Saint-Laurent: Rivières L'Assomption, Bayonne, Maskinongé et du Loup. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Giroux et al_2007_pesticides_rive nord_LSP.pdf

Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Jusqu’à tout récemment, les programmes de suivi des pesticides en rivières avaient surtout porté sur les rivières de la rive sud du Saint-Laurent. On disposait donc de peu d’information sur la présence de pesticides dans l’eau des rivières de la rive nord. Afin de dresser un portrait de la situation sur la rive nord du fleuve, quatre rivières dont le bassin versant présente des superficies importantes en culture ont été sélectionnées. Ce sont les rivières L’Assomption, Bayonne, Maskinongé et du Loup. Les principales cultures pratiquées sont le maïs et le soya, mais on trouve aussi un peu de céréales et des cultures maraîchères. Ces quatre rivières ont été échantillonnées non loin de leur embouchure située en amont ou dans le lac Saint-Pierre. Des pesticides ont été décelés dans les quatre rivières. Ils ont été détectés le plus souvent dans les rivières Bayonne et L’Assomption, dont les bassins versants présentent une proportion plus importante en culture, soit de l’ordre de 42 % dans le cas du bassin de la rivière Bayonne et de 12 % dans le cas du bassin de la rivière L’Assomption. Les pesticides sont détectés moins fréquemment dans les rivières Maskinongé et du Loup, dont les bassins comptent une plus faible proportion en cultures, soit environ 6 % et 9 % de la superficie totale du bassin. Dans les rivières L’Assomption et Bayonne, les pesticides détectés de façon régulière au cours de l’été sont des herbicides associés aux cultures de maïs et de soya. Ce sont notamment l’atrazine, le métolachlore et le dicamba, mais plusieurs autres herbicides sont aussi décelés. Dans les rivières Maskinongé et du Loup, la présence d’herbicides est beaucoup plus occasionnelle. Malgré la présence plus épisodique de pesticides dans les rivières Maskinongé et du Loup, des dépassements importants des critères de qualité de l’eau y ont été observés en 2004, relativement à certains insecticides. En effet, 13 % des échantillons prélevés en 2004 dans la rivière Maskinongé montrent des dépassements des critères de qualité de l’eau. Les insecticides chlorpyrifos et diazinon montrent des teneurs élevées qui dépassent largement les critères pour la protection des espèces aquatiques. Concernant la rivière du Loup, 28 % des échantillons prélevés en 2004 dépassent les critères de qualité de l’eau. Les produits qui montrent des concentrations élevées sont les insecticides chlorpyrifos, diméthoate et malathion. En comparaison, les critères de qualité de l’eau pour la protection des espèces aquatiques ne sont dépassés que dans environ 7 % à 8 % des échantillons prélevés dans les rivières L’Assomption et Bayonne.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 36
Éditeur: Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l'état de l'environnement
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Programme de suivi, Rive nord du fleuve, Bassins versants, Agriculture, Maïs et le soya Pesticides, Herbicides, Insecticides, Qualité de l'eau, Québec, Rivières, L'Assomption, Bayonne, Maskinongé, Du Loup
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.7. Environnement, écologie, écosystème
6. Milieu humain > 6.2. Agriculture
8. Impacts et monitoring > 8.1. Qualité de l’eau
8. Impacts et monitoring > 8.2. Études de suivi
Date de dépôt: 08 déc. 2016 20:14
Dernière modification: 08 déc. 2016 20:14
ISBN: ISBN 978-2-550-51312-4
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/922

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.