Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Rapport d’analyse environnementale pour la première phase du projet de reprofilage du chenal Landroche sur le territoire de la Municipalité de Baie-du-Febvre par la Corporation de développement économique de Baie-du-Febvre inc. et le ministre des Ressources naturelles et de la Faune

Ministère (MDDEP) (2008). Rapport d’analyse environnementale pour la première phase du projet de reprofilage du chenal Landroche sur le territoire de la Municipalité de Baie-du-Febvre par la Corporation de développement économique de Baie-du-Febvre inc. et le ministre des Ressources naturelles et de la Faune. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
MDDEP_2010_Landeroche_reprofilage_chenal_2008.pdf

Télécharger (786kB) | Prévisualisation

Résumé

La Corporation de développement économique de Baie-du Febvre inc. ainsi que le ministère des Ressources naturelles et de la Faune désirent réaliser la première phase du projet de reprofilage du chenal Landroche sur le territoire de la Municipalité de Baie-du-Febvre. Ce projet est requis afin de garantir un libre accès au lac Saint Pierre pour les usagers tout au long de la période navigable et pour promouvoir le développement d’activités d’écotourisme. Le chenal Landroche a été creusé en 1964 afin de permettre aux pêcheurs commerciaux et sportifs et aux navigateurs de plaisance d’accéder au lac Saint Pierre. Malgré un autre creusage effectué en 1979, le chenal s’est remblayé et n'est actuellement utilisable que du 1er avril au 15 juillet, soit durant la période des hautes eaux printanières et seulement pour les embarcations à faible tirant d’eau. Le projet a la particularité d’être près de la zone de tir du ministère de la Défense nationale, ce qui implique que des obus, possiblement actifs, risquent d’être présents dans l’aire de dragage. Toutefois, afin de permettre la réalisation du projet, le ministère de la Défense nationale s’est engagé à sécuriser l’aire de dragage et à réaliser les contrôles et les traitements nécessaires sur les sédiments excavés afin de garantir que ceux-ci soient exempts de tout risque relié aux explosifs rendant ainsi possible la valorisation des sédiments selon l’option choisie par l’initiateur. Compte tenu de cet engagement du ministère de la Défense nationale, l’analyse environnementale du projet a porté sur les travaux d’excavation en considérant que la zone draguée serait exempte de matières explosives. Le projet consiste à draguer le chenal Landroche sur toute sa longueur, soit 2,5 kilomètres, dans le but de lui redonner sa profondeur d’origine qui est de 1,65 mètre sous le niveau d’étiage moyen du lac Saint Pierre. L’excavation du chenal couvre une surface de 25 000 mètres carrés et générera un volume de 20 000 mètres cubes de sédiments excavés qui seront gérés en milieu terrestre. Considérant que le premier 1 400 mètres à partir de la rive a été sécurisé par le ministère de la Défense nationale à l’automne 2007, l’initiateur du projet demande l’autorisation de réaliser cette première phase du projet. Lorsque la seconde section du chenal aura été sécurisée par le ministère de la Défense nationale, l’initiateur du projet demandera alors l’autorisation pour y réaliser le dragage prévu.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 32
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Chenal Landroche, Reprofilage, Développement économique, Accès au lac Saint-Pierre, UXO
Sujets: 3. Végétation, milieux humides
5. Aménagements > 5.4. Baie-du-Febvre
5. Aménagements > 5.6. Projets de mise en valeur
7. Usages > 7.5. Écotourisme
Date de dépôt: 07 févr. 2020 20:58
Dernière modification: 07 févr. 2020 21:02
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1453

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.