Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Répartition des Grands Hérons nicheurs et tendances démographiques au Québec, 1977-2001

Desgranges, J.-L. et Desrosiers, A. (2006). Répartition des Grands Hérons nicheurs et tendances démographiques au Québec, 1977-2001. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
DesGranges & Desrosiers_2006_Grands_Hérons_A.pdf

Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les relevés réguliers de colonies de Grands Hérons (Ardea herodias) effectués au Québec entre 1977 et 2001 ont permis de découvrir 705 colonies, la plupart dans l’ouest de la province. Des couples nicheurs isolés ont été observés à l’occasion (9 p. 100 des « héronnières » du Québec). La plupart des colonies étaient constituées de moins de 16 couples nicheurs, mais certaines (18 colonies connues) en comptaient plus de 50, notamment sur plusieurs îles du fleuve Saint-Laurent. Près du tiers (1 919 nids actifs sur 6481) de la population de Grands Hérons du Québec était associé aux héronnières du bassin hydrographique du Saint-Laurent. Il y a eu une hausse des effectifs dans la moitié des héronnières du Saint-Laurent qui sont demeurées actives pendant deux périodes consécutives de relevé (1975-1983 et 1984-1990 ou 1984-1990 et 1991-2001) et une baisse dans un tiers d’entre elles. Un sixième des héronnières n’a pas présenté de changement de taille durant l’étude. Les Grands Hérons abandonnent périodiquement leur colonie pour s’installer ailleurs. Nos données montrent que 50 p. 100 des colonies du Québec qui étaient actives au moment de leur découverte ont été abandonnées par la suite (n = 377 colonies visitées plus d’une fois) et que tous les nids se trouvant dans les colonies abandonnées disparaissent en moyenne sept ans après la découverte de la colonie. Nous avons pu constater, d’après des inventaires exhaustifs menés sur le fleuve Saint-Laurent, que tous les nids avaient disparu en moins de 25 ans dans 14 colonies sur 70. Depuis 1977, année du début des inventaires réguliers, entre 50 et 90 p. 100 des tentatives de reproduction ont réussi, pour une moyenne de plus de 2,2 oisillons par couple. Ce taux de productivité porte à croire que la population de Grands Hérons du Québec est en croissance, ce qui pourrait expliquer la récente expansion de l’aire de répartition de l’espèce. À la lumière de 25 années d’étude du Grand Héron au Québec, nous estimons que la population de Grands Hérons dans la province se chiffre, à la fin de l’été, à quelque 27 000 individus (soit 6 500 couples produisant 2,2 oisillons par année).

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 32
Éditeur: Environnement Canada, Service canadien de la faune
Lieu de publication: Canada
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Grands hérons, Colonies, Saint-Laurent, Reproduction, Répartition de l’espèce
Sujets: 4. Faune > 4.4. Oiseaux
8. Impacts et monitoring > 8.2. Études de suivi
Date de dépôt: 23 févr. 2021 19:03
Dernière modification: 23 févr. 2021 19:03
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1483

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.