Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Synthèse des connaissances sur l’alimentation du canard pilet (Anas acuta) à la halte migratoire de Saint-Barthélemy

Dombrowski, P. et Bourgeois, J-C. et Couture, R. (1999). Synthèse des connaissances sur l’alimentation du canard pilet (Anas acuta) à la halte migratoire de Saint-Barthélemy. [Publication gouvernementale]

[img]
Prévisualisation
Texte
Dombrowski et al_1999_alimentation_canard_pilet_13_A.pdf

Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les terres agricoles inondées, particulièrement les champs de sarrasin, sont importantes pour l’alimentation des canards pilets à Saint-Barthélemy au printemps. Le sarrasin cultivé (Fagopyrum sp.) est un élément important de leur diète à Saint Barthélemy. Les canards pilets consomment surtout des graines de mauvaises herbes associées aux cultures : Polygonum sp, Echinochloa Crus-galli, Setaria glauca, Chenopodium spp., Ambrosia sp., et Panicum sp. Les tubercules de Cyperus sp. peuvent parfois représenter un fort pourcentage de la biomasse totale consommée. Un processus de sélection de quatrième ordre a été démontré, mettant en évidence une consommation d’invertébrés, principalement des lombrics. Suite à l’acquisition des terres pour le projet d’aménagement de la halte migratoire, on a noté une tendance vers l’abandon de la pratique agricole. Les travaux d’aménagement devraient permettre de favoriser la reprise de cette activité. La position relative des champs dans la plaine d’inondation de Saint-Barthélemy a peu d’influence sur la biomasse alimentaire disponible et sur la biomasse alimentaire contribuant à l’alimentation du canard pilet. L’inondation joue un rôle déterminant dans la dispersion des graines. La biomasse alimentaire disponible est plus élevée dans les labours que dans les chaumes. Les champs de sarrasin s’avèrent les plus productifs en termes de biomasse alimentaire disponible au printemps. Ils présentent également la plus grande diversité de graines pouvant être utilisées par les canards pilets et la disponibilité de ces graines est plus élevée que dans tous les autres types de champs. Les champs de maïs ne favorisent pas l’alimentation des canards pilets à Saint Barthélemy. Le milieu doit plutôt être aménagé afin d’éviter que les plantes annuelles produisant le plus de graines pour les canards pilets (herbacées annuelles, Polygonum spp, etc.) ne soient remplacées par des plantes vivaces ou ligneuses.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 37
Éditeur: Société de la faune et des parcs du Québec, Direction régionale Mauricie et Centre du Québec
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Canard pilet (Anas acuta), Saint-Barthélémy, Inondation, Alimentation, Agriculture
Sujets: 4. Faune > 4.4. Oiseaux
5. Aménagements > 5.5. Saint-Barthélemy / Saint-Joseph-de-Maskinongé
8. Impacts et monitoring > 8.6. Synthèse des connaissances
Date de dépôt: 26 juin 2016 14:40
Dernière modification: 08 oct. 2020 14:41
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/204

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.