Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Évaluation de la valeur ajoutée de la pêche à l’électricité au Réseau de suivi ichtyologique.

Morissette, O. et Paradis, Y. et Brodeur, P. (2021). Évaluation de la valeur ajoutée de la pêche à l’électricité au Réseau de suivi ichtyologique. [Publication gouvernementale]

[thumbnail of Morissette et al_2021_RA_peche_electricite_RSI_A.pdf]
Prévisualisation
Texte
Morissette et al_2021_RA_peche_electricite_RSI_A.pdf

Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Au cours des inventaires ichtyologiques pratiqués par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la pêche à l’électricité en embarcation est couramment utilisée pour des usages spécifiques tels que la détection d’espèces aquatiques envahissantes. Cet engin est généralement associé à la capture de poissons de grande taille typiques des zones peu profondes, notamment des cyprinidés et des catostomidés. L’hypothèse a été posée que ces attributs pourraient être bénéfiques pour bonifier le portrait du Réseau de suivi ichtyologique (RSI), un inventaire annuel des populations de poissons du fleuve Saint-Laurent basé sur des pêches à la seine de rivage et au filet maillant, mené par le Ministère depuis 1995. Afin de tester cette hypothèse, nous avons comparé les captures faites à la pêche à l’électricité en embarcation aux autres engins utilisés lors du RSI, notamment en ce qui a trait à la richesse spécifique, aux communautés observées, à la structure en taille et à l’abondance relative. La pêche à l’électricité a mené à une richesse moyenne plus faible (6,1 ± 1,5 espèces par station) par rapport au filet maillant (8,5 ± 2,7) et à la seine de rivage (9,4 ± 3,6). Une seule espèce supplémentaire, la carpe commune (Cyprinus carpio), a été observée grâce à l’utilisation de la pêche à l’électricité en embarcation. Les structures en taille des poissons capturés à la pêche à l’électricité étaient semblables à celles des poissons capturés à la seine de rivage et composées de plus petits spécimens que ceux capturés au filet maillant, bien qu’une certaine variabilité interspécifique ait été observée. Finalement, les communautés décrites par la pêche à l’électricité étaient intermédiaires aux deux autres engins, mais possédaient une plus grande ressemblance avec les communautés observées à la seine de rivage. Dans le cadre du RSI, l’utilisation de la pêche à l’électricité en embarcation représente une valeur ajoutée faible, considérant les ressources nécessaires pour déployer cet autre inventaire et les défis associés à la normalisation des pêches. Cet engin représente cependant une technique d’inventaire non létale intéressante pour la caractérisation rapide d’une communauté dans les secteurs peu profonds où il est difficile de déployer la seine de rivage ou le filet maillant.

Type de document: Publication gouvernementale
Nombre de pages: 38
Éditeur: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Lieu de publication: Québec
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Réseau de suivi ichtyologique (RSI), Technique d'inventaire, Pêche à l’électricité en embarcation, Espèces aquatiques envahissantes
Sujets: 4. Faune > 4.2. Poisson
8. Impacts et monitoring > 8.2. Études de suivi
Date de dépôt: 27 mars 2022 14:13
Dernière modification: 27 mars 2022 14:13
ISBN: 978-2-550-89997-6
URI: https://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1519

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.