Bibliothèque Électronique Lac Saint-Pierre

Étude économique régionale des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques sur le fleuve Saint-Laurent : volet nautisme et croisières-excursions

Germain, K. et Bleau, S. et Péloquin, C. (2016). Étude économique régionale des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques sur le fleuve Saint-Laurent : volet nautisme et croisières-excursions. [Rapport – bilan]

[img]
Prévisualisation
Texte
Chaire de tourisme Transat_2016_Fiche_CC_nautisme_croisières_A.pdf

Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

Les fluctuations des niveaux d’eau observées sur le fleuve Saint-Laurent nuisent à l’offre de certains produits et services proposés par les secteurs des croisières-excursions et du nautisme de plaisance. Elles peuvent aussi générer des pertes de jouissance pour les plaisanciers. S’ajoutent des facteurs tels la pratique sécuritaire de ces activités, l’impact économique potentiel de bas niveaux d’eau et les adaptations mises de l’avant par l’industrie du nautisme pour certains segments plus à risque du cours supérieur du fleuve, entre Trois-Rivières et Cornwall. Sur un horizon de 50 ans (2015-2065), on prévoit que les changements climatiques pourraient avoir un impact à la baisse sur les niveaux d’eau du Saint-Laurent et affecter potentiellement la pratique du nautisme et le bien-être qui lui est associé comme loisir extérieur ou encore engendrer des dépenses supplémentaires pour les usagers. Alors que les trop hauts niveaux inondent les quais, à l’inverse, les bas niveaux extrêmes peuvent mettre à sec les rampes de mise à l’eau, assécher les rives et les marinas, déplacer la signalisation (bouées) et modifier l’accès aux chenaux rendant la navigation plus hasardeuse. De plus, l’accessibilité aux différents plans d’eau est limitée par un nombre grandissant de marinas et de rampes de mise à l’eau publiques et privées en détérioration. Le nombre d’emplacements à risque peut atteindre jusqu’à 20 % dans certaines marinas. L’estimé de l’impact économique actualisé sur 50 ans (2015-2065) des variations des niveaux d’eau pour le secteur du nautisme de plaisance se situerait entre 64 et 77 millions de dollars. Selon l’estimé de Lefebvre (2014), le nombre de bateaux qui naviguent actuellement dans la zone d’étude est évalué à 9162.

Type de document: Rapport – bilan
Type de document ou de rapport: Autres
Nombre de pages: 1
Éditeur: Chaire de tourisme Transat ESG UQAM et Ouranos
Lieu de publication: Montréal
Statut du texte intégral: Public
Mots-clés libres: Fleuve Saint-Laurent, Économie, Changements climatiques, Fluctuations des niveaux d’eau, Accès, Nautisme, Croisières-excursions
Sujets: 1. Laboratoire de développement durable > 1.6. Économie, emplois, biens et services
2. Milieu physique > 2.4. Hydrologie
7. Usages > 7.3. Nautisme
7. Usages > 7.7. Tourisme
9. Nouvelles pressions > 9.1. Changement climatique
Date de dépôt: 09 avr. 2017 21:09
Dernière modification: 09 avr. 2017 21:09
URI: http://belsp.uqtr.ca/id/eprint/1153

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt
Coopérative de solidarité de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Concepteur de la BELSP : André Barabé, Ph. D.